États-Unis : un mécanicien découvre des tableaux valant des millions d'euros dans une benne à ordures

1 142partages
Bouton whatsapp

Il y a cinq ans, en septembre 2017, le mécanicien du Connecticut Jared Whipple a trouvé des centaines d'œuvres d'art dans une benne à ordures, toute proche d'une ferme abandonnée. Il les a ramenées chez lui, mais était loin de se douter de leur valeur.

Crédit : Jared Whipple

À voir aussi

Seulement voilà, quelques années plus tard, il s'avère que les œuvres d'art étaient tout sauf des déchets. Et pour cause, la collection jetée à la poubelle constitue en réalité l'œuvre de toute une vie de l'artiste expressionniste Francis Hines, et elle pourrait valoir des millions. Jared Whipple avait entendu parler de l'artiste par un ami passionné du milieu de l’art. Lorsque Whipple est arrivé, il a trouvé une benne à ordures remplie de centaines d'œuvres d'art, certaines sales, d'autres recouvertes de peintures.

« Nous n'arrivions pas à nous faire une idée de ce que nous voyions. C’était déchirant et très bouleversant pour nous de voir ce qui ressemblait à une vie entière d'œuvres d'art mise dans des bennes » a-t-il écrit sur le site web consacré à sa découverte. Et lui d’ajouter : « j’ai été en mesure d'identifier de nombreuses pièces automobiles cachées et j'ai remarqué un thème sur la mécanique dans plusieurs œuvres. »

La famille de l'artiste a été contactée

Intrigué par cette découverte, le mécanicien a emporté les œuvres chez lui. La plupart des tableaux étaient simplement signés « F. Hines », mais il a fini par découvrir une toile de 1961 qui portait le nom complet de « Francis Mattson Hines ». Après avoir effectué des recherches approfondies sur la vie de l'artiste via Internet, il a fini par contacter la famille de Hines. Celle-ci l'a autorisé à conserver l'œuvre et l'ancien marchand d'art de Hines lui a présenté d'autres personnes du monde de l'art, dont l'historien Peter Hastings Falk. « Je n'avais jamais vu un travail comme celui-ci, avec des emballages sur les toiles elles-mêmes, sur des images réalisées de manière très professionnelle » explique Taylor Dafoe, fondateur de l’exposition, qui sera visible le mois prochain certaines des peintures découvertes dans les ordures.

Crédit : Jared Whipple

Crédit : Jared Whipple

De nombreux tableaux seront exposés prochainnement

Ces emballages sont un élément classique du travail de Hines, qui utilise une tactique popularisée par d’autres illustres artistes comme Christo et Jeanne-Claude. Comme le couple, Hines a enveloppé des monuments célèbres des États-Unis, notamment l'arche de Washington Square à New York en 1980. Plus tard, il s’était retiré dans le Connecticut et est finalement décédé en 2016 à l'âge de 96 ans, laissant l'œuvre de sa vie dans sa grange. Depuis ce moment, son travail a été largement oublié.

Grâce à sa trouvaille à la fois inattendue et incroyable, Jared Whipple espère changer cela et remettre le talent de Francis Hines au goût du jour. Entre le 5 mai et le 11 juin, l'exposition présentera et mettra en vente aux enchères environ 35 à 40 tableaux. Selon un communiqué, l'exposition, organisée conjointement par Hastings Falk et Paul Efstathiou, se déroulera dans de la galerie Hollis Taggart à Chelsea.

Pour Jared Whipple, les œuvres d’art qui avaient été mises à la poubelle constituent un véritable trésor qui a donné une nouvelle orientation à sa vie. Son objectif est désormais « de faire entrer Hines dans les livres d'histoire ». Dans une vidéo Instagram, il décrit comment le fait d'avoir été refroidi par les musées qui ne l'ont pas pris au sérieux lorsqu'il les a approchés avec la collection qu’il a trouvée l'a motivé à construire son propre monde artistique dans son installation du Connecticut, qui présente aujourd’hui des artistes et des collectifs locaux. Et on peut aisément comprendre sa réaction.

Crédit : Jared Whipple

Crédit : Jared Whipple

Une collection évaluée à plusieurs millions d’euros

On ne sait pas exactement combien d'œuvres d'art Whipple a gardées, mais il affirme qu'il y a quelques œuvres qu'il ne vendra pas. Selon Artnet, lors de l'exposition qui aura lieu le mois prochain, les tableaux seront proposés pour un montant compris entre 12 500 et 20 000 euros chacun. Au total, selon plusieurs experts, la collection entière pourrait valoir des millions.

« En tant que galeriste, je suis particulièrement intéressé par la présentation d'œuvres d'artistes qui ont été laissés de côté dans l'histoire de l'art, que ce soit par omission active ou par hasard » a expliqué Hollis Taggart. D’autant plus qu’on sait qu’il est extrêmement rare de rencontrer autant d'œuvres d'un artiste largement oublié. Et lui d’ajouter : « nous sommes enthousiastes à l'idée d'examiner comment l'œuvre de Hines pourrait s'inscrire dans l'histoire des mouvements artistiques américains comme l'expressionnisme abstrait et aux côtés d'artistes explorant des techniques ou des thèmes similaires comme Christo ou John Chamberlain. »

Crédit : Hollis Taggart

Crédit : Hollis Taggart

Crédit : Hollis Taggart

Crédit : Hollis Taggart

Crédit : Jared Whipple

Crédit : Jared Whipple

Crédit : Jared Whipple

Crédit : CBS News

Incroyable, n’est-ce pas ?

Source : Boston.com
Bouton whatsapp