Aux Maldives, des scientifiques ont fait la découverte d'une nouvelle espèce de poisson

Bouton whatsapp

Il n'est pas fréquent de découvrir de nouvelles espèces de poissons et encore moins des espèces aussi colorées que celle que vous allez découvrir dans cet article.

Crédit : Moss and Fog

À voir aussi

Pourtant, au large des côtes des Maldives, des scientifiques ont découvert une nouvelle espèce de poisson dont les couleurs sont bien plus vives que celles de son habitat sombre et crépusculaire. En effet, le bien nommé Cirrhilabrus finifenmaa est une petite créature à la tête rose vif et aux écailles corporelles dans les tons de jaune et de bleu. Généralement trouvé entre 40 et 70 mètres sous le niveau de la mer, le spécimen aux couleurs de l'arc-en-ciel est une découverte frappante et le premier à être officiellement classé par un chercheur maldivien.

Rencontrée pour la première fois en 1990, l'espèce a d'abord été classée comme la version adulte du Cirrhilabrus rubrisquamis. Ce n'est que lorsque les chercheurs du projet Hope for Reefs de la California Academy of Science ont étudié la hauteur des épines de chaque nageoire et le nombre d'écailles qu'ils ont réalisé que cette merveille multicolore était une espèce à part entière.

Le fait que des poissons non découverts puissent nager sous notre nez pendant si longtemps sans attirer particulièrement notre attention montre non seulement combien le monde animal est vaste, mais aussi combien nos océans sont précieux et riches en variétés d’espèces. Ce poisson multicolore est vraiment magnifique, et il s’agit d’une découverte historique pour la communauté scientifique mondiale ainsi que celle des Maldives.

Crédit : Moss and Fog

Un poisson unique, une découverte historique

« Ce sont toujours des scientifiques étrangers qui ont décrit les espèces découvertes aux Maldives, sans grande participation des chercheurs locaux, même celles qui sont endémiques aux Maldives. Cette fois-ci, c'est différent et le fait de pouvoir participer à quelque chose pour la première fois a été vraiment passionnant, surtout le fait d'avoir la possibilité de travailler aux côtés d'ichtyologistes de haut niveau sur une espèce aussi élégante et belle » explique Ahmed Najeeb, co-auteur de l'étude et biologiste aux Maldives Marine Research Institute.

Crédit : Yi-Kai Tea - California Academy of Sciences

Crédit : Yi-Kai Tea - California Academy of Sciences

Crédit : Yi-Kai Tea - California Academy of Sciences

Crédit : Yi-Kai Tea - California Academy of Sciences

Source : Moss and Fog
Bouton whatsapp