13 problèmes que seules les filles qui ont l'air de faire tout le temps la gueule peuvent comprendre.

Par
34 518
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Certaines filles sont frappées par une terrible malédiction : elles ont l'air de faire tout le temps la gueule, même quand elles sont d'humeur normale ou heureuse. 

Peut-être est-ce dû à la forme même de leur visage, peut-être qu'elles ne sont pas trop expressives et préfèrent garder leurs émotions discrètes, peut-être que le fait de sourire leur coûte un effort musculaire plus grand que la normale... Bref, ça ne s'explique pas vraiment mais c'est comme ça !

Voici 13 problèmes que seules les filles qui ont l'air de faire tout le temps la gueule peuvent comprendre.



1. Les gens pensent toujours que vous êtes de mauvais humeur. Mais en vrai… Vous passez juste une journée tout à fait normale.


2. Les gens sont convaincus que vous détestez le monde entier. Ok, peut-être que vous détestez tout le monde parfois, parce qu’il y a des moments où il faut avouer qu’ils le méritent bien… Mais vous n’essayez pas particulièrement d’envoyer ce message-là aux autres. En plus, en vrai, vous trouvez la vie plutôt cool.


3. Les gens pensent que rien ne peut vous rendre heureuse. C’est pas vrai ! Vous aimez les petites fleurs, les licornes, recevoir votre paye, et les chatons. Vous exprimez juste votre joie de vivre naturelle intérieurement…


4. Les gens vous demandent souvent si vous allez bien. C’est mignon et tout, mais c’est fatiguant de devoir à chaque fois répéter que oui, vous allez bien, et que les gens ne veulent pas vous croire.


5. Les gens vous disent de sourire plus. Sérieux, depuis quand les gens doivent dire aux autre ce qu’ils doivent faire avec leur bouche ? Vous savez ce que vous pouvez faire avec la vôtre ? Oui, c’est ça, la boucler. Merci.


6. Les gens sont persuadés que vous les jugez. Bien sûr, c’est parfois bien de faire douter les autres, où de les faire réfléchir à ce qu’ils viennent juste de dire. Mais vous êtes directement étiquetée comme “la méchante”, du coup. En vrai, vous ne faites rien d’autre que de les écouter parler.


7. Les gens ne savent pas quand vous êtes sérieuse, en train de plaisanter, ou que vous êtes sarcastique. Quand vous faites rire les autres, généralement, ils vous demandent ensuite si c’était vraiment une blague ou pas. Du coup, ça tue un peu le truc…


8. Les gens ont peur de vous, et ils n’osent parfois pas vous approcher. Ils ont peur que vous leur tombiez dessus dès l’instant où ils prononcent la moindre syllabe. Mais d’où est-ce que ça peut venir ? Vous seriez pourtant prête à tout laisser tomber pour faire n’importe quoi, avec n’importe qui, du moment qu’il/elle a besoin de se défouler un peu !


9. Les gens pensent que vous êtes malpolie juste parce que vous ne souriez pas, même si vous dites “s’il vous plaît” et “merci” d’une voix toute enjouée. Votre visage ne veut pas coopérer, tout simplement ! Foutez-lui la paix, ok ?


10. Vous êtes obligée de sur-jouer la gaieté si vous voulez faire bonne impression. Les gens ne savent pas à quel point c’est fatiguant de faire semblant d’être une personne que vous n’êtes pas. Et ils n’ont aucune idée de la douleur et de la crispation que vous ressentez au niveau de vos joues, à force de vous forcer à sourire — eh ouais, vos joues tremblent à cause de cet effort musculaire prolongé. Mais au moins, vous avez l’air jolie. Ou pas.


11. Les gens pensent que vous êtes trop autoritaire ou snob quand vous donnez des directives. Vous devez dire cha-que mot avec at-ten-tion, comme ça. Ce qui est vraiment une plaie, parce que plus personne ne vous prendra au sérieux, du coup.


12. Quand vous êtes VRAIMENT énervée ou triste, pour de vrai, les gens pensent qu’il n’y a rien de nouveau, du coup ils s’en foutent. Ce n’est pas juste. Non, vous n’êtes pas toujours énervée ou triste. Mais il y a des fois où vous l’êtes, et là, vous avez vraiment besoin des autres.

VIDEO : Âgée de 89 ans, elle tricote plus de 400 couvertures et les offre à des chiens de refuge
Source : cosmo
Commentaires