Le monde moderne et ses dérives vus par Sebastian Pytka : ses illustrations chocs ne vont pas vous laisser indifférent

Par
1 162
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Sebastian Pytka, un jeune graphiste et artiste polonais, porte un regard satirique sur nos sociétés modernes et ses dérives. Un regard qu’il fait partager grâce à ses magnifiques illustrations où se mêlent métaphores et messages forts.

Bien souvent, dans le monde d’aujourd’hui, tout va très vite. À tel point que nous n’avons parfois pas assez de recul pour poser un regard critique sur celui-ci. Bien heureusement, il existe des artistes qui, face à leur toile vierge, laissent la part belle à leur inspiration pour illustrer nos sociétés modernes et ses dérives. C’est notamment l’œuvre de Sebastian Pytka, un jeune graphiste et artiste polonais, qui se démarque grâce à ses illustrations teintées de métaphores qui prêtent à la réflexion. À travers ces peintures, Sebastian Pytka dénonce, avec un œil satirique, les problèmes et les injustices du monde d’aujourd’hui.

Découvrez ces différentes illustrations ci-dessous !

1 – Les réseaux sociaux, ou quand le numérique nous éloigne de la réalité
Sebastian Pytka

Cette illustration dénonce « l’enfermement social » que provoque l’existence de Facebook. Dans un monde le tout-numérique fait défiler la vie en accéléré, au détriment des réelles interactions sociales.


Sebastian Pytka


Une autre peinture de Sebastian Pytka dénonce également la proéminence des réseaux sociaux, et de Facebook en particulier. Aujourd’hui, il suffit de s’accepter sur Facebook pour devenir amis. Ou quand la définition de l’amitié est galvaudée…


Sebastian Pytka




Troisième œuvre dans laquelle l’artiste dénonce encore les dérives des réseaux sociaux. Sur celle-ci, il porte surtout un regard critique sur les aficionados du « food porn ». Photographier le contenu de son assiette et la partager sur les réseaux sociaux, à l’heure où certains meurent de faim dans l’indifférence générale…

2 – Le mal-être des enfants victimes du divorce

Sebastian Pytka

 

Sur cette illustration, Sebastian Pytka dénonce l’autodestruction des couples divorcés qui laissent souvent des enfants tiraillés entre les deux parents. C’est aux jeunes bambins de trouver leur équilibre à l’heure où leur cocon familial s’effondre soudainement.

Sebastian Pytka

Là aussi, l’artiste polonais dénonce le mal-être des enfants de couples divorcés. Sur un panneau signalétique représentant un père et son enfant main dans la main, l’image de la mère dessinée sur un carton, scotché au panneau, met en avant la tristesse des enfants de voir leurs parents se séparer.

3 – Les enfants ouvriers

Sebastian Pytka

Si certains enfants pleurent de voir leurs parents divorcés, certains dans le monde doivent eux-mêmes subvenir aux besoins de leurs familles, quitte à se tuer à la tâche à l’usine. Cette œuvre dénonce les conditions de travail dans l’industrie textile, qui emploie des enfants ouvriers pour une bouchée de pain.

Sebastian Pytka

Sur cette illustration, on peut voir un ticket de produit sur lequel est écrit : « 100% fait main », suivi de la mention « Prix : 10 heures de ta vie ». Bouleversant !

4 – Le terrorisme et le commerce des armes

Sebastian Pytka

Sur cette œuvre, Sebastian Pytka dénonce l’hypocrisie de la société américaine où la légalisation des armes fait souvent des dégâts. Et face à la menace terroriste, il conseille de briser la glace derrière laquelle se trouve un pistolet, objet adéquat pour se défendre. La guerre appelle à la guerre.

5 – La religion

Sebastian Pytka

Pour beaucoup, la religion, représentée par une croix chrétienne, fait office de bouée de sauvetage face aux tourments de la vie. Seulement voilà, cette bouée de sauvetage est équipée d’un hameçon, prêt à pêcher les poissons les plus naïfs, les plus susceptibles de devenir les plus redoutables.

6 – Les enfants face à la maladie

Sebastian Pytka

Une nouvelle fois, Sebastian Pytka dénoncer le malheur des enfants, ceux qui sont condamnés par la maladie. On y aperçoit un enfant très malade qui tient dans ses mains une représentation de l’Étoile de la Mort de Star Wars. Flippant !

7 – Travail, talent et inspiration

Sebastian Pytka

Sur cette image, assez simpliste, l’artiste dénonce que derrière le talent se cache souvent dans l’ombre beaucoup de travail. Une façon de critiquer ceux qui se reposent sur leur talent et leurs lauriers à l’heure où beaucoup travaillent dans l’ombre pour réussir.

Sebastian Pytka

En illustrant ce tube de peinture sur lequel est écrit « Ceci est tout ce que je n’ai pas dit », Sebastian Pytka nous dit qu’il a encore plein de messages à faire passer grâce à son art.

8 – La culture qui part en fumée

Sebastian Pytka

L’artiste nous illustre une boîte d’allumettes sur laquelle on distingue une bibliothèque sur le côté. Et pour allumer ces petits bouts de bois, il suffit de gratter sur le côté. Ou quand la culture, et particulièrement la littérature, part en fumée…

9 – L’argent

Sebastian Pytka

Sur cette illustration, on aperçoit deux mains liées par une ficelle qui touchent une pyramide de mots. Sur cette pyramide sont inscrits certains mots, de haut en bas, de la trahison au bonheur en passant par la jalousie, la sensibilité, l’honnêteté, etc.… Les deux mains se posent sur le mot « argent » qui, s’il est enlevé, pourrait faire tomber le haut de la pyramide où se trouvent « bonheur », « patience », « confiance »… À méditer !

Retrouvez toutes les oeuvres de Sebastian Pytka sur les réseaux sociaux, ses comptes Facebook et Twitter !

 

50 mètres cubes d'ordures ont été déposés anonymement dans la forêt de Fontainebleau
Commentaires