Ce chaton violet a vécu l'horreur, mais il s'en est miraculeusement sorti ! Découvrez son histoire révoltante...

3 904partages
Voici Smurf (Schtroumpf, en anglais), un chaton très amoché et maltraité rapporté au refuge de San José en Californie. Personne ne peut dire exactement ce qu’il a subi, mais une chose est sûre : à seulement deux mois, le jeune animal n’a pas eu le début de vie qu’il mérite…

@NINELIVESFOUNDATION

À première vue, il paraissait évident que Smurf avait été « teint ». En revanche, ce n’est que lors de l’auscultation que les vétérinaires du refuge ont compris la gravité de la situation en voyant le nombre et la profondeur de ses plaies. Notamment des traces de morsures et de brûlures. Smurf a vécu l’enfer, il n’y a pas d’autre mot.

Devant tant de grands yeux traumatisés, le refuge de San José a alerté la Nine Lives Foundation, un centre de secours qui vient en aide aux chats blessés et maltraités, dirigé par la vétérinaire en chef, Monica Rudiger.

Pour elle, il n’y a pas de doute : l’état du chaton est le résultat d’une pratique très peu connue mais malheureusement assez répandue. En effet, certaines personnes utilisent des chats vivants pour servir de jouets d’entraînement à des chiens formés pour le combat.

« Je ne peux pas dire exactement ce qu’il s’est passé, mais j’ai presque la certitude qu’il a été utilisé pour appâter et entraîner des chiens. On a un chat avec des fractures, des multiples traces dents, des plaies et des brûlures. J’ai déjà vu ça dans ma carrière, et la cause était la même » a expliqué Rudiger, à nos confrères de The Dodo.

@NINELIVESFOUNDATION
@NINELIVESFOUNDATION

Le rasage de son pelage violet a permis de constater d’autres plaies, comme une entaille très douloureuse à l’épaule. Une nouvelle preuve, s’il en fallait une, que Smurf a été violenté.

Cependant, la vétérinaire affirme que ce genre d’utilisation inhumaine peut être diminué de façon assez simple. Elle donne le notamment le conseil suivant : ne jamais donner gratuitement des chatons à n’importe qui, sur Internet. Soit les mettre dans des refuges, soit les garder, soit les donner à une personne que l’on connaît. Elle ajoute : « Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour tous ceux qui ne s’en sortent pas, et dont toute la vie est synonyme d’horreur. »

L’important ici, c’est qu’une personne a eu la présence d’esprit de tendre la main à ce pauvre animal. Et surtout à le mettre entre celles de professionnels compétents pour s’occuper de son rétablissement. Il est encore trop tôt pour dire à quelle vitesse et dans quelle mesure le chaton va se remettre, mais il y a fort à parier qu’il garde les souvenirs de ses abus pendant un long moment…

Depuis la médiatisation du sauvetage de Smurf, des dizaines personnes et de familles ont clairement dit qu’ils voulaient l’adopter et que leur foyer lui était grand ouvert. Certes, il lui faudra des mois avant d’être rétabli, de refaire confiance à un humain, mais la bonne nouvelle, c’est que quand il sera prêt, il trouvera un point de chute où être heureux.

@NINELIVESFOUNDATION
@NINELIVESFOUNDATION


En tout cas, on souhaite un bon rétablissement et beaucoup de bonheur à Smurf dans sa vie future !
Source : The Dodo
En vidéo : Stryker, le chat Savannah qui en impose
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment