Ces 7 dessins illustrent parfaitement la beauté de la vie de célibataire : juste à temps pour la Saint-Valentin !

11 402partages
Certains pensent qu’à l’approche de la Saint-Valentin (14 février, remember ?), les amours sont au summum. Mais les cartes imprimées de cœurs ou les étals de magasins tout de rose ne doivent pas faire oublier qu’il y a beaucoup de célibataires qui seront, ce dimanche, seules, avec elles-mêmes.
Sauf qu’être célibataire n’est pas une fatalité, loin de là. Car pour beaucoup (oui, BEAUCOUP) être en solo, c’est être heureux… Et souvent, ils ne demandent rien de plus.

@IdaliaCandelas

L’artiste mexicaine Idalia Candelas l’a très bien compris et prête une attention toute particulière à « la beauté de la solitude » au quotidien, dans son art. Les dessins qui suivent mettent en scène des femmes qui sont seules, qui vivent seules, et surtout : qui sont HEUREUSES, habitées par un sentiment de liberté totale. L’illustratrice originaire de Mexico met en avant la sobriété de ses dessins en n’utilisant que quelques instruments : de l’encre, de l’aquarelle et un crayon. Idalia Candelas a nommé cette série de dessins « Postmodern Loneliness » et l’a publiée dans un petit ouvrage sobrement intitulé « Alone ». 

Ce projet lui a été inspiré en grande partie de sa vie, quand elle était célibataire à Mexico. « Le thème de la solitude est récurrent dans mes dessins. Et même si les gens essayent de fuir ce sentiment, il est de plus en plus commun dans notre société » explique-t-elle. Mais ne laissez pas les mots « solitude » ou « seul » vous tromper. En effet, contrairement à la majorité des personnes qui pensent qu’être seul est « mauvais », ce n’est absolument pas l’avis de Candelas : « J’ai envie de mettre en avant les femmes qui vivent dans la solitude mais qui n’en souffrent pas du tout. Elles ne sont déprimées ou en train de pleurer. Elles se sentent bien, et se réjouissent de pouvoir profiter entièrement de leur liberté » explique la jeune artiste. Une idée malheureusement peu défendue de nos jours, où souvent le mot « solitude » équivaut à « vie déprimée ».

Alors que NON, être seul n’est pas un mauvais point. Une récente étude Australienne a prouvé que voyager seul, par exemple, apportait des résultats positifs en matière de découverte de soi et des autres, d’ouverture d’esprit et de confiance en soi, etc. ; bien davantage que lors d’un voyage en groupe. D’autres recherches ont établi un lien entre le temps passé seul et les conséquences bénéfiques, comme avoir un esprit lucide et des facilités à combattre la dépression.

@IdaliaCandelas
@IdaliaCandelas
@IdaliaCandelas

Si vous faites partie de ceux qui s’apprêtent à passer le 14 février solo, profitez du luxe de ne pas avoir à vous plier aux préférences de qui que ce soit. Si les dessins d’Idalia Candelas vous parlent, on peut même parier que vous allez passer un week-end tout en repos que vous allez adorer.

Si vous désirez en savoir plus sur les travaux de cette artiste, suivez son Instagram.
Source : Mic
En vidéo : Gracie, un chat étonnant qui adore plonger avec son maître !
Plus d'articles
Dernières news