Une maman a décidé de libérer les poupées de l'hypersexualisation auxquelles elles sont soumises ! Découvrez comment elle s'y prend…

Par
76 519
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Une maman s’est décidée à donner une belle leçon de vie aux fabricants de jouets en donnant un nouveau visage aux poupées.

Il est loin le temps où nos poupées avaient des visages innocents et enfantins à l'image des petites filles. Si on regarde bien, nombreuses sont les poupées qui montrent aux petites filles une image de la femme très sexualisée. Ultra-maquillées et lèvres pulpeuses, ces poupées n'ont rien de naturel.

Est-ce vraiment l'image de la femme que nous voulons montrer à nos enfants ? Probablement pas. Et Sonia Singh a décidé de s'emparer de la superficialité de ses poupées en les démaquillant. Tout simplement.


Pour 2 dollars, cette artiste et scientifique australienne rachète des poupées à des marchands d'occasion et leur offre un relooking extrême. Elle se munit d'un dissolvant pour la session démaquillage et repeint les traits de leur visage avec précision. Le changement vaut le coup d’œil !

Leurs sourires deviennent plus naturels, leurs yeux aussi et leurs traits ne sont plus du tout disproportionnés. Les vêtements aussi ne sont plus les mêmes. Faits manuellement, ils n'ont rien à voir avec les talons et les pantalons moulants que portaient les poupées des fabricants de jouets auparavant. Cette fois-ci, elles ne tentent pas de ressembler des adultes superficielles : "Je repeins à la main les visages des poupées, je leur façonne de nouvelles chaussures, et ma maman leur coud et leur tricote des vêtements. Mes sœurs et moi avons grandi en jouant avec des poupées d’occasion et des jouets fabriqués à la maison dans l’environnement naturel de la belle Tasmanie." explique Sonia Singh, à BoredPanda.

On se rapproche ainsi de la réalité ; nombreuses sont les petites filles qui parviendront à davantage s'identifier aux adorables poupées de Sonia Singh.

Modernes et loin d'une vulgarité omniprésente aujourd'hui, ces poupées connaissent un engouement qui s'est vite propagé sur la toile. Si, au début, ce sont les amis de Sonia Singh qui réclamaient ses poupées pour leurs enfants, à présent, certaines personnes sont sur liste d'attente (via son Tumblr) pour en avoir une. Incroyable !

Cette initiative est la preuve que les consommateurs sont nombreux à ne pas trouver leur compte dans ces poupées hypersexualisées et superficielles, représentant une seule et unique image de la femme, pas forcément valorisée.

Une jolie revanche sur les diktats que la société de consommation nous impose, une fois encore. Les poupées de Sonia font un joli petit bout de chemin car, outre les internautes, elles ne cessent de plaire. Cette maman a même remporté la finale du concours international des Etsy Design Awards ! Une belle avancée, quand on sait que ces poupées peuvent véritablement avoir un impact social sur l'industrie des jouets et ses consommateurs.

Sonia Singh reverse une partie des ventes réalisées aux associations luttant pour les droits des femmes.
                     

Une bien jolie initiative, libératrice et nécessaire. C'est pourquoi on espère une longue vie à ces adorables petites poupées !  
Commentaires