Persuadée d'être un chat « piégé dans un corps humain », cette femme va vous étonner

Par
2 646
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

L’histoire insolite du jour nous vient de la Norvège, où une femme est persuadée d’être un chat piégé dans un corps humain. Découvrez son histoire incroyable !

Si ce lundi vous semble un peu morose, nous avons de quoi vous redonner le sourire pour de bon. On vous relate aujourd’hui l’histoire incroyable d’une jeune norvégienne de 20 ans, vraiment pas comme les autres. Elle s’appelle Nano et est tout simplement convaincue qu’elle est un chat coincé dans un corps humain. C’est par le biais de la chaîne norvégienne NRK P3 Verdens Rikeste Land que Nano s’est confiée sur sa situation, dans une vidéo qui a déjà dépassé les 2 500 000 vues en moins d’une semaine.

NRK P3 Verdens Rikeste Land


À travers la vidéo, on découvre donc le portrait de cette jeune femme, qui se dit sensiblement similaire à la race féline plutôt qu’à l’espèce humaine. Elle explique avoir eu cette révélation à ses 16 ans : « J’ai compris que j’étais un chat à 16 ans lorsque des docteurs et des psychologues ont trouvé ce qu’il y avait en moi. Derrière ma naissance, il y a eu un défaut génétique. ». Sans préciser ce qu’est réellement ce défaut génétique, Nano s’est donc convaincue qu’elle était un chat car elle possède, selon, de nombreuses caractéristiques appropriées aux chats.


NRK P3 Verdens Rikeste Land


Notamment, elle admet détester l’eau, avoir le sens de l’ouïe et de la vue beaucoup plus développée (elle peut voir la nuit…), et se met à siffler de crainte lorsqu’un chien circule dans les parages. En plus de cela, pour coller au plus près de sa réelle espèce, Nano s’affuble d’un serre-tête avec des oreilles de chat, d’une fausse queue, ainsi que des petits piercings au niveau des lèvres en guise de moustache.

NRK P3 Verdens Rikeste Land


Heureusement, Nano n’est pas seule et peut compter sur la complicité de Svein, qu’elle présente comme son meilleur ami qui possède plusieurs personnalités dont celle de chat. Ainsi, quand Nano miaule, Svein comprend. Et face à la journaliste qui réussit tout son sérieux, Nano conclut : « Mon psychologue m’a dit que je pourrais grandir au-delà de ça, mais j’en doute. Je pense que je serais un chat toute ma vie. ».

Perturbant comme histoire, n’est-ce pas ?

À Toulouse, une octogénaire malade et perdue a été recueillie par des SDF
Commentaires