Suite à des intempéries, ce désert aride et dangereux au Chili est devenu un endroit absolument magique !

Par
4 045
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Au Chili, le désert d’Atacama, coincé entre la fosse océanique d’Atacama et la Cordillère des Andes, est un des plus arides de la planète.

Il présente la plus faible densité d’activité organique sur Terre. Plaines arides craquelées de n’avoir plus absorbé un millilitre d’eau depuis des mois, étendues de sel, geysers, vallées rocheuses pas très attrayantes, cimes de volcans enneigés à plus de 6000 mètres d’altitude.

AVANT :
@DailyMail

APRÈS :

@Mario Ruiz

Le phénomène climatique El Nino, qui balaye les côtes pacifiques toutes les 6 à 7 années, amène des pluies nécessaires à la germination des bulbes de plus 200 variétés de fleurs. En à peine douze heures, l’Atacama se saoulait avec l’équivalent de sept années de précipitations.

Tout d’abord, lorsque l’on arrive « à l’entrée » de ce lieu, il semble qu’on aperçoive des plaques de neige. Mais non, ce sont bien des fleurs, un infini et sublime parterre de fleurs blanches. Plus on perce à l’intérieur de ce florilège de vie et de couleurs, plus la teinte des fleurs varie puis évolue. Du blanc on passe au jaune-oranger, du jaune au bleu et du mauve aux teintes rosées…
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz


Aucune des variétés de fleurs présentent dans le désert d’Atacama ne sévit ailleurs sur Terre. Quatorze d’entre elles sont en danger d’extinction. Le joyau des lieux ne pouvait porter un nom moins majestueux : la « Griffe du Lion », une grosse fleur rouge « monotypique » extrêmement rare (seule représentante de son espèce sur Terre), la dernière à fleurir et s’ouvrir… dans ce cycle humide incroyable, en plein désert des déserts !
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz
@Mario Ruiz
Source : Bored Panda
Commentaires