Un barbier de rue donne aux sans-abris un nouveau départ, grâce à son talent !

Par
16 803
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Servir l’humanité pour qu’elle soit plus belle. C’est ainsi que ce « Street Barber » (barbier de rue, comme on l’appelle), a décidé de vivre sa vie. Nasir Sobhani, 26 ans, vit à Melbourne en Australie. 

Plus jeune, il est passé par de dures épreuves. Ancien toxicomane, il s’inspire de ce qu’il a vécu pour rendre la vie des sans-abris meilleure. L’idée lui est venue il y a trois ans, alors qu’il était encore apprenti. 

@thestreetsbarber


Un nettoyeur de vitres, ancien héroïnomane, est venu se faire couper les cheveux, pour fêter son premier mois sans drogue. Alors qu’il se regarde dans la glace avec sa nouvelle coupe, l’homme fond en larmes. C’est à ce moment que Nasir décide d’apporter de l’aide à sa façon aux sans-abris. 

Travaillant 6 jours sur 7, il décide alors de consacrer ce dernier jour de libre à aider les autres. Sur son skate-board, il vagabonde dans les rues avec son matériel de barbier à la main, pour offrir une nouvelle coupe gratuite aux sans-abris. Il appellera ça : « Clean Cut, Clean Start » ou « Coupe propre, départ propre ». Une initiative censée offrir un nouveau départ et un peu d'espoir aux SDF.

@thestreetsbarber

Dans un documentaire consacré à cet homme généreux, il annonce : « Même vous, lorsque vous avez une nouvelle coupe de cheveux, vous retrouvez confiance en vous. Alors imaginez ce que cela représente pour quelqu’un qui a connu une mauvaise situation dans sa vie ». 

Il raconte alors, de son histoire personnelle : « qu’il ne pouvait même pas se regarder dans un miroir sans pleurer ». Et comme le montre le documentaire, Nasir retrouve ça dans beaucoup de ses clients sans-abris, qui ont honte de ce qu’ils sont.

Le fait d’avoir une interaction sociale, de raconter leurs histoires, de partir avec un nouveau visage, et d’être confrontés à leur image à la fin de la coupe, aide plus d’un d'entre eux à repartir avec un sourire.

Voici quelques unes des coupes qu'a réalisé Nasir, postées sur son compte Instagram, où il raconte quelques parcelles de la vie de ces hommes et femmes. 

@thestreetsbarber

@thestreetsbarber 

@thestreetsbarber

@thestreetsbarber 

 

@thestreetsbarber 

 

@thestreetsbarber

@thestreetsbarber  


Une belle initiative qui favorise avant tout le contact humain...

Des panneaux signalant la présence de petits animaux sauvages vont être installés au Royaume-Uni
Source : unilad
Commentaires