Ils l'ont enterrée vivante dans une forêt et attachée à des pierres pour ne pas qu'elle s'enfuie... Affreux !

Par
36 941
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

“Les images sont choquantes et la réalité bien plus encore”. C’est ainsi que Pedro Dinis relate l’histoire de cette chienne, trouvée enterrée vivante dans les Yvelines dimanche 2 août.

Alors en promenade avec une amie et sa chienne Déesse dans la forêt, Pedro raconte qu’ils allaient rentrer et terminer la promenade. Mais face à l’engouement de la chienne, ils décidèrent de “continuer encore un peu”... Et heureusement, puisque Pedro Dinis est “sorti du chemin pour aller vers un terrain vague” et a aperçu une tête, sortie de terre. C'était en fait celle d'un chien, enterré vivant.
@pedro dinis/facebook
@pedro dinis/facebook

@pedro dinis/facebook

@pedro dinis/facebook

D’abord, il pense que la bête, qui est un Dogue de Bordeaux, est morte. 
@pedro dinis/facebook

Puis, il voit ses yeux bouger et voit qu’elle respire encore. Il l’a alors déterrée et hydratée avant d’appeler les pompiers et la police.
@pedro dinis/facebook

Ses anciens propriétaires avaient accroché la laisse de la chienne à un baluchon de pierres, pour que celle-ci ne puisse pas s'échapper.
@pedro dinis/facebook

Sur son compte Facebook où il a posté les photos, Pedro assure qu’il souhaite à travers cette publication : “sensibiliser les gens sur la cruauté envers les animaux, considérés depuis peu de temps par la loi comme des êtres vivants dotés de sensibilité et prévoyant des peines allant jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.” 
 
@pedro dinis/facebook

@pedro dinis/facebook

@pedro dinis/facebook

@pedro dinis/facebook

Heureusement pour elle, Pedro se trouvait au bon endroit au bon moment. Il a pu ainsi sauver cette chienne, qui était tatouée. Elle est actuellement sous soins intensifs, et a quelques blessures au cou après avoir tiré sur sa laisse, qui était accrochée au baluchon de pierres la gardant prisonnière.

Un acte horrible, qui devrait être puni par la loi… Une pétition est déjà en ligne ici, après plus de 160.000 signatures.

Mise à jour : le propriétaire, un jeune homme de 21 ans a été retrouvé grâce au tatouage de la chienne. Durant l'audition, il aurait affirmé que celle-ci s'était échappée. Il aurait fini par avouer qu'il l'avait enterrée car elle avait de l'arthrose. La chienne serait âgée de 10 ans. Le jeune homme devrait quant à lui être jugé en mars 2016 pour cet acte qualifié de "cruauté envers un animal".

Pour que la cruauté envers les animaux cesse enfin, surtout en cette période de vacances scolaires, partagez le plus possible cette histoire choquante...
Source : facebook
Commentaires