On sait enfin quelle est la clé d'un mariage réussi et heureux...

Par
355
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Konkuk, à Séoul en Corée du Sud, tendrait à prouver que les femmes aiment (pour une grande majorité d’entre elles) les hommes grands.

En général, dans l’échantillon de 7 850 femmes sélectionnées pour la réalisation de cette étude, plus la différence de taille est conséquente entre ces dernières et leurs partenaires, plus elles sont heureuses !

@Abaca

« Bien qu’il soit connu de notoriété publique que les femmes préfèrent les hommes de grande taille pour s’accoupler et se reproduire, dans une logique d’ « évolution » naturelle, aucune étude n’avait cherché à savoir si cette caractéristique influait également sur le psychologique ; et à plus large vision, sur le bonheur » a déclaré le chercheur Kitae Sohn.

Malgré tout, le Docteur Sohn écrit dans le magazine Personality and Individual Differences, qu’il est incapable d’expliquer clairement l’impact de la taille masculine sur le psychisme féminin.

@KCS public.fr


« C’est un phénomène comparable au goût prononcé de (presque) chacun pour le sucre, le sel ou le gras. Sans savoir pourquoi. Ce sont des éléments compris dans des aliments essentiels à notre survie. Plus on remonte dans le passé, plus ils étaient rares et difficiles d’accès. Ainsi, l’espèce humaine évoluait plus lentement. Cependant, avec l’envie de plus en plus prononcée de ces aliments, et leur accessibilité de plus en plus grande, les capacités de reproduction (donc d’évolution) ont augmenté. De même, la préférence des femmes pour les hommes grands est allée crescendo et a fortement amélioré la capacité de reproduction des femmes. »

Il ajoute cependant qu’ « au bout de 18 années de vie commune, environ, la corrélation positive entre taille et béatitude s’estompe ».

Kitae Sohn suggère plusieurs scénarii quant à cette perte d’influence de la taille dans le couple au fur et à mesure des années.

« La femme peut « s’habituer » en quelque sorte. Sinon, elle peut se lasser de cette caractéristique chez son conjoint; la beauté et la force de son mari s’estompant parallèlement. Ce qui la rendrait toujours un peu moins heureuse. Elle montrerait alors moins d’affection à son mari et plus à ses amies, à d’autres femmes… délaissant quelque peu, petit à petit, ses obligations envers famille et enfants. »


Aux femmes de plus d’1m80 et aux hommes de moins d’1m65, allez, courage…
Ivres, ces... ratons laveurs sèment la pagaille dans les rues d'Ottawa
Source : Daily Mail
Commentaires