La meilleure preuve que vous avez une relation amoureuse saine... C'est qu'on n'en entend pas parler sur Facebook.

Par
117
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Le moins on entend parler d’une relation amoureuse… Le mieux elle se porte.

Certaines personnes semblent faire vivre leur couple uniquement sur Facebook, et veulent à tout prix faire partager au reste du monde les détails les plus privés de leur intimité.

 


Facebook, pour mémoire, c’est aussi ce site où il y a des gens qui postent des photos de leur tasse de café et de chaque plat qu’ils s’apprêtent à manger, comme s’ils pensaient réellement que cela revêt un intérêt capital et passionne tout le monde.

Facebook, c’est les statuts du style « seuls mes vrais amis comprendront », les chaînes à copier-coller sur son mur et à partager x fois pour ne pas se faire dévorer vivant par un être démoniaque le soir venu, et autres « si tu es mon ami, liste trois choses que j’aime pour savoir si tu me connais réellement ».

C’est les personnes en mal d’attention qui postent des messages pseudo-énigmatiques : « J’ai le cœur brisé » dans l’espoir que tout le monde se précipitera pour leur demander ce qu’il y a, et leur offrir ainsi leur dose d’attention quotidienne.

C’est aussi les personnes qui retranscrivent en temps réel leurs moindres faits et gestes barbants : « aux toilettes », « chez Flunch avec la famille », pour être bien sûrs que personne n’ignore rien de leurs vies trépidantes.

Et bien sûr, c’est aussi ces personnes qui étalent avec fierté leurs aspirations politiques douteuses, dont on aurait finalement préféré ne rien savoir.

 

Le pire, c’est qu’il est difficile d’y échapper, car on est tous plus ou moins obligés de se connecter au réseau. Autrement, on n’entendrait plus parler de notre propre famille, autant vivre en ermite dans une maison au fin fond des bois.

 

Facebook, c’est un peu, finalement, comme une zone de quarantaine qui contient les pires déchets toxiques de l’humanité, pour préserver la réalité de tous ces miasmes purulents et éviter qu’ils ne s’échappent dans la nature.

Donc déjà, il devrait tomber sous le sens que faire tremper allégrement sa relation amoureuse dans ce bouillon infâme ne relève pas forcément du génie.

      

En fait, l’une des pires choses que l’on peut poster sur Facebook, c’est bien les histoires de couples. À titre de référence, voici les trois choses les plus exaspérantes que l’on trouve sur le réseau social, et qui nous donnent envie d’assassiner son auteur à coup de machette :

1. Le genre de débat sans fond qui génère immanquablement des commentaires xénophobes/bien-pensants/antisémites (rayez les mentions inutiles) et qui parvient à l’exploit d’atomiser le point Godwin dès le troisième commentaire, en provoquant au mieux le dégoût et l’envie de vomir, au pire la peur.

2. Les selfies avec la bouche en cul-de-poule et les seins poussés en avant dans le miroir crasseux de la salle de bains.

3. Les histoires de couples et les choses très privées dont personne n’a rien à carrer (et que personne outre les principaux intéressés ne devrait savoir, d’ailleurs) qui sont criées à tout va sur la place publique, comme le ferait une poissonnière vendant sa marchandise pas fraîche.

Il y a deux manières d’exposer sa relation amoureuse sur Facebook, et les deux sont tout aussi révoltantes. La première consiste à s’engueuler ouvertement sur le réseau comme des chiffonniers. La deuxième consiste, au contraire, à faire subir aux autres des débordements d’amour mielleux tout en essayant de leur prouver que leur vie de couple est parfaite.

 

D’abord, parlons des couples qui lavent allègrement leur linge sale sur Facebook, histoire d’en faire bien profiter les autres.

 

Déjà, si cela prouve une chose, c’est que vous n’avez absolument rien à f*utre des sentiments de votre partenaire, du sens de la vie privée, et de votre relation amoureuse en général. Ces personnes-là n’ont aucun respect, ni pour elles-mêmes, ni pour leur partenaire.

 

Elles veulent se donner en spectacle, un peu comme dans une sorte de combat de gladiateurs. Peut-être aussi qu’elles ont tellement besoin de « valider » leurs opinions avec l’approbation des autres sur Facebook, qu’elles en ont besoin pour savoir qui a raison et qui a tort.

 

Oui, l’amour c’est aussi parfois se disputer pour mieux se réconcilier… Mais peut-être vaut-il mieux, je ne sais pas moi, en parler en privé ? Quand quelque chose ne va pas, un vrai couple essaye d’en parler, et surtout de trouver un moyen de résoudre le problème sans blesser l’autre et en préservant aussi ses sentiments…  Et cela ne se fait certainement pas en le livrant à la vindicte publique !

 

La seconde manière de briser les appendices testiculaires d’autrui avec son couple, c’est de vouloir à tout prix prouver qu’on a une vie parfaite, et ce en les bombardant littéralement de photos mièvres et de statuts dégoulinants.

 

On dirait que leur seule raison d’être est d’essayer que les autres personnes envient leur vie « idéale », en soient jalouses. Pourtant, personne n’est dupe, tout le monde sait bien qu’il s’agit d’une simple façade. En fait, c’est même plutôt pitoyable et triste quand on y pense : c’est comme s’ils essayent surtout de se convaincre eux-mêmes, à force de répétition. Une vraie, belle relation amoureuse ne devrait-elle pas parler d’elle-même, se passer du besoin de « preuves » ?

 

Peut-être ont-ils simplement une obsession un peu malsaine avec leur image. Peut-être que, même si leur relation amoureuse ne va pas trop mal, ils ressentent tout de même un besoin constant de se rassurer.

Mais ils doivent savoir ceci : les gens s’en rendent compte, si vous êtes dans une relation de couple heureuse ou non. Cela se reflète dans votre vie, dans votre comportement de tous les jours, de mille et une manières différentes. Bien sûr, on peut vouloir crier son amour à la face du monde. Mais sérieusement, vous vous imaginez à quel point ce serait lourd si vous appeliez tous les jours vos amis et votre famille pour leur dire que vous aimez toujours votre partenaire ? 

 

Bref, une vraie relation est à l’opposé de tout cela.

Une relation heureuse sait bien se passer de Facebook pour exister. Dans un tel couple, les deux personnes sont capables de résoudre leurs problèmes, sans prendre en otage d’innocentes personnes n’ayant rien demandé au milieu de leur dispute. Et quand ils sont heureux, la personne avec laquelle ils veulent en priorité partager ce bonheur, c’est leur âme sœur — pas leurs 400 « amis » qui ne sont, pour plus de la moitié, que de vagues connaissances.

 

Un couple heureux sait qu’il y a une valeur inestimable dans ces petits moments secrets que personne d’autre qu’eux ne pourra savoir. Et qu’il n’y a pas besoin de poster un statut pour faire valider ce genre de bonheur, lui donner une existence concrète.

 

Un « vrai » couple heureux sait bien que faire des déclarations et des démonstrations d’amour en public ne fait que diminuer leur sincérité… parce que quand vous avez un public, tout ressemble plus à une performance qu’à autre chose.

 

Les couples heureux ne passent pas leur temps sur Facebook. Ils passent du temps ensemble.

Un député propose une loi pour protéger les chants de coqs et autres bruits ruraux !
Source : yourtango
Commentaires