Ces photographies perturbantes nous montrent à quel point les téléphones portables peuvent aspirer notre âme et nous déposséder de notre humanité...

Par
1 584
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Certains peuples pensent que lorsqu'on prend quelqu'un en photo, on capture son âme, on la lui vole pour l'enfermer dans cette petite boîte grise et en imprégner la pellicule. Peut-être n'ont-ils pas tort.

Et peut-être même que les images ne sont pas les seules à pouvoir "aspirer" l'âme des hommes. Les écrans semblent exercer sur nous une certaine forme de fascination qui nous sépare du monde des vivants.

À 20 ans à peine, le jeune photographe Français Antoine Geiger totalise déjà une dizaine de publications et a réalisé 4 expositions, au cours des deux dernières années. Il crée des séries de photos de personnes dont les visages sont aspirés, comme happés par leurs écrans. Ce projet, intitulé SUR-FAKE, dégage une aura sinistre, prompte à glacer le sang et à provoquer un certain malaise lorsqu'on les regarde.


"L’écran est devenu une véritable extension biologique, au quotidien. Par la technologie, l’humanité s’est éloignée de l’animal pour mieux se rapprocher de la plante. À la différence que l’homme est une plante mobile,"
écrit-il au sujet de ce projet.


Nous vous laissons découvrir cette incroyable série de photos... Terrifiantes de réalité :

 

Les girafes sont désormais menacées d'une « extinction silencieuse » en Afrique !
Source : Antoine Geiger
Commentaires