Selon une "étude", les enfants sont à 800% plus casse-pieds lorsque leur maman est dans la même pièce qu'eux... Voici la vérité :

Par
2 272
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

L’autre jour, je suis tombé sur un article qui m’a fait mourir de rire. Il s’agit d’une pseudo-étude, selon laquelle « les enfants sont 800% plus pénibles lorsque leurs mères sont dans la même pièce qu’eux ».

 


Bien évidemment, l’étude est FAUSSE, il s’agit d’un article humoristique sur la vie quotidienne des parents, comme on en trouve beaucoup sur le site parodique Mom News Daily. Pour les amateurs, on y trouvera aussi l’excellente interview d’un bébé qui a pris la décision difficile de régurgiter le contenu de son assiette de brocolis, ou encore une étude qui « prouve » que les femmes ont besoin de 75% du lit conjugal pour survivre.

Mais quid des enfants qui sont plus pénibles lorsque leurs mères est à côté d'eux... alors qu'ils sont apparemment très sages lorsqu'elles ne sont pas là ? Le phénomène est bien réel, nous allons le voir ensuite, et c'est d'ailleurs pour cela que le texte de Mom News Daily est si drôle et qu'il saura résonner aux oreilles de bien des mamans.

 

En attendant de nous pencher un peu plus sur le sujet, je ne résiste pas à l’envie de vous partager quelques extraits traduits de ce texte merveilleux, que j’ai traduit ici pour vous :

 

@via Mom News Daily


«  Vous avez l’impression que votre enfant fait sans arrêt les quatre-cent coups à chaque fois que vous posez le regard sur lui ? C’est peut-être, tout simplement, parce que vous n’êtes jamais là pour l’observer lorsqu’il est sage…

 

Selon une étude du département Psychologie de l’Université de Washington, les enfants sont 800% plus pénibles et prompts à faire des bêtises lorsque leur maman est dans la même pièce qu’eux. Et si l’enfant est âgé de moins de dix ans, c’est encore pire : le pourcentage double jusqu’à atteindre le score incroyable de 1, 600% !

 

Les chercheurs ont suivi 500 familles et leurs enfants, en mesurant des comportements tels que la fréquence des caprices, le sentiment de nécessité, les pleurnicheries, les chamailleries, le fait de brailler comme un cochon, d’oublier comment marcher/utiliser certains mots, ou encore tout simplement, le fait de faire l’andouille rien que pour se rendre intéressant.

 

Le Dr K.P Leibowitz, spécialiste dans la psychologie familiale et infantile, nous explique la chose en de plus amples détails : « Nous avons découvert, à l’aide de caméras cachées, que certains enfants peuvent réellement être en train de jouer joyeusement et tranquillement, et même être très sages. Mais que dès lors que leur mère rentrait dans la pièce, ils étaient à 99,9% plus susceptibles de se mettre à chouiner, à faire caca, et d’exiger leur attention immédiate. Le 0.1% restant était un enfant aveugle, mais dès qu’il a entendu la voix de sa mère il a commencé à jeter ses jouets partout et a exigé une barre au chocolat alors qu’il venait tout juste de manger. C’est réellement fascinant. »

 

Paul Olsen, père de trois enfants ayant participé à l’étude, se dit très surpris par les résultats. « Je me suis toujours demandé pourquoi ma femme n’arrivait jamais à faire quoi que ce soit. A chaque fois, elle se plaint des enfants. Moi, je les trouve pourtant plutôt cool… »

 

L’étude a également mis en lumière le fait que, pour atteindre le même degré d’efficacité que d’autres personnes pour intimer à l’enfant l’ordre de se calmer, la mère moyenne devait élever la voix au niveau de la fréquence vocale d’une personne se faisant attaquer par une meute de tigres affamés.

 

Le docteur Leibowitz travaille actuellement sur la création d’un spray permettant de masquer les phéromones naturellement dégagés par les mamans, afin qu’elles puissent être enfin un peu tranquilles ne serait-ce que temporairement. En attendant, il recommande vivement aux familles d’investir dans une salle de bains avec une serrure qui ferme à clé. »

[Texte traduit et extrait de Mom News Daily]




 

Si, comme moi, cette étude parodique vous a fait rire, c’est peut-être parce qu’elle traite d’un étrange phénomène qui, lui, est bien réel… et que tous les parents connaissent bien.

 


« Je comprends pas, chérie ! Ils étaient pourtant tranquilles toute la journée, et dès que tu es arrivée, c’est la panique ! »

Eh oui, même si l’article évoqué ci-dessus est faux, les faits sont bel et bien là : les enfants sont réellement 800% plus pénibles lorsque leur maman est là.

Et pourquoi ?

 

Parce qu’au fond, ce sont elles, les mamans, qui représentent pour l’enfant le réconfort et la sécurité. Leurs bras sont le seul endroit où les enfants peuvent trouver assez de chaleur pour que tous leurs problèmes disparaissent instantanément, comme par magie. Elles peuvent résoudre tous les problèmes, et c’est précisément pour cela que tous les problèmes leur sont adressés d’un coup, quand elles sont là.

Parce que si une maman ne peut pas arranger les choses… qui le pourra ?

 

Ann Corwin, docteur en thérapie infantile, familiale et éducationnelle, répond aux questions des parents sur son site the parenting doctor, et prodigue ses conseils. À un homme qui lui demande pourquoi ses enfants se comportent différemment en présence de sa femme que lorsqu'il est seul avec eux, voici ce que répond l'expert... vous allez voir, c'est intéressant :

 

« Les mères symbolisent la résolution des besoins pour les jeunes  enfants, et ces derniers sont biologiquement ‘programmés’ pour associer le besoin de survie, de nourriture et de tendresse avec leurs mamans. C’est pour cela que les enfants vont changer de comportement afin d’avoir de l’attention, d’attirer leur maman vers eux, et ce par tous les moyens possibles. Les papas, pour leur part, symbolisent pour l’enfant en bas-âge l’univers du jeu, de la confiance et du divertissement. C’est pourquoi les enfants ne sont pas aussi désespérés pour obtenir de l’attention de leur père : c’est un réflexe, une chose qui est profondément gravée dans leurs instincts de survie. »

 

Ainsi, les enfants se comportent naturellement de manière différente en présence des mères, afin d’obtenir cette attention qu’ils désirent plus que tout. Et lorsque la maman arrive après une longue journée, tous les besoins de l’enfant se sont accumulés en lui, et il a besoin de tout lâcher…

 

Alors, à la seconde même où elle arrive dans la pièce, il explose. Il explose en cris, en larmes, comme une fontaine qui ne tarit pas d’émotion, et cette émotion se résume en une seule chose : le besoin, et pas n’importe quel besoin : le besoin de VOUS, la maman.

 

Bien sûr, ce sera la dernière chose que vous aurez envie de devoir gérer juste quand vous rentrez chez vous, épuisée après une longue journée au travail... Mais c’est à cela, aussi, que les mères ont droit : Une pure décharge d’émotion libérée, sans retenue, qui vous frappe au visage dès que vous franchissez le pas de la porte.

 

Non, ce n’est pas que vos enfants sont pourris gâtés, ce n’est pas vous qui êtes une mauvaise mère si ils vous accueillent avec des cris et des pleurs, oh non… ne laissez JAMAIS personne oser vous dire cela.

 

C’est simplement que vous avez créé pour votre enfant un espace de sécurité, de confiance et d’attention qui fait que votre enfant se sent assez à l’aise pour se laisser aller et extérioriser ses émotions. Et quoi de plus important, de plus crucial pour un enfant que de se sentir à l’aise avec ses émotions et ses sentiments ?

 

Ces 25 clichés d'animaux « menaçants » pris par des internautes vont vous faire flipper
Source : Mom News Daily
Commentaires