Que se passe-t'il quand on essaye de vendre un tableau Ikea à 10 euros dans une grande galerie d'art contemporain ?

Par
5 750
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

On vous avait déjà parlé de Lifehunters.tv : Le collectif hollandais avait déjà piégé des experts en gastronomie avec de vulgaires hamburgers de chez Mac Donald's, cette fois-ci ils frappent encore... En s'attaquant au marché de l'art contemporain. 

L'expérience est assez amusante : Peut on prendre un simple tableau de chez IKEA, acheté 10€, et le faire passer pour un chef-d'œuvre dans une galerie d'art branchée ? 
Eh bien, non seulement le tableau n'est pas démasqué, mais en plus il est finalement estimé à plus de  200.000 fois sa valeur initiale, une belle marge. Ça donne envie de se lancer dans le commerce d'œuvres d'art !



Boris, notre protagoniste, chausse sa plus belle paire de lunettes et commence à engager la discussion à propos de ce tableau du fameux artiste suédois, Ike Andrews. (IKE. A ... vous avez saisi la blague ?) 

Sans la moindre gêne, les amateurs d'art de la galerie n'hésitent pas à qualifier l'œuvre de "très intéressante et détaillée", certains y voient un "portrait du chaos de l'esprit de l'auteur", d'autres décèlent des "attributs nostalgiques" ou encore "une certaine forme de symbolisme".
Outrage suprême , Boris n'hésite pas à poser avec une très grande assurance des affirmations d'une banalité sans nom : "Regardez, il y a une maison ici" ou encore "Toutes les petites maisons font en fait partie de la peinture", déclenchant une série de hochement de tête entendus et de grognements enthousiastes chez ses interlocuteurs...

Il va bien évidemment présenter d'autres œuvres incontournables du célèbre artiste suédois : un motif simpliste de poisson rouge (Vous pouvez en faire l'acquisition pour la modique somme de 9 € sur le site IKEA france) ou encore l'un des chefs-d'œuvres qui a forgé la renommée internationale de Ike.A : Dalskär, un magnifique robinet chromé, tout de même coté à 49, 95€ au rayon bricolage... (probablement inspiré de la "Fontaine " de Marcel Duchamp ? )

On peut s'imaginer que certains ont dû se sentir un peu gênés quand ils ont finalement appris la vérité... J'ai particulièrement adoré la réaction des deux derniers ! Bon, pour leur défense, les techniques modernes d'impression permettent de reproduire des dessins à grande échelle avec une grande précision, mais quand même, de là à sortir les millions d'euros ... 

Cette plaisanterie n'est pas sans rappeler le canular du "Coucher de Soleil sur l'Adriatique", la fameuse œuvre du peintre "Boronali" qui avait en fait été peinte par un âne prénommé Lolo, à la queue duquel on avait attaché un pinceau...

Et vous, vous pensez que vous vous seriez fait piéger aussi ?
Des panneaux signalant la présence de petits animaux sauvages vont être installés au Royaume-Uni
Source : Le plus- Nouvel obs
Commentaires