Des scientifiques du Parc Taranguire (Tanzanie) ont récemment découvert la présence d'une girafe blanche, une espèce très rare

Par
2 012
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

En Afrique, la faune sauvage continue de nous offrir des mystères et des surprises malgré la multiplication des études sur celle-ci.

Face au braconnage, les réserves naturelles nationales font office de foyer de protection pour les nombreux animaux qui parcourent la savane. En Tanzanie, au sein du Parc Taranguire, plus de 2 000 girafes sont recensées mais l’une d’entre elles vient attire la curiosité des scientifiques.

Baptisée Omo, et âgée de 15 mois, cette girafe blanche, une espèce très rare, présente la particularité d’être atteinte de leucistisme. Le scientifique écologiste Dr. Derek Lee nous explique ce qu’il en résulte : « Cela signifie que certaines cellules de sa peau sont incapables de produire des pigments. D’autres peuvent, ce qui donne son apparence pâle, mais ce n’est pas un blanc pur avec des yeux rouges ou bleus comme le serait un réel albinos. »

Caters News Agency


Malgré cette différence de pigmentation, Omo semble s’épanouir parmi les autres girafes qui ne font pas attention à cette "anomalie". Cependant, cette rareté s’accompagne d’un inconvénient de poids puisqu’elle peut devenir une cible privilégiée des braconniers les plus redoutables. Heureusement qu’Omo reste aujourd’hui bien protégé au sein de la réserve naturelle, et peut tranquillement vivre sa vie avec les autres girafes.

Caters News Agency

Caters News Agency


C'est incroyable, n'est-ce pas ?
Un Américain réalise un incroyable saut pour sauver son fils de la noyade
Source : Honesttopaws.com
Commentaires