Des tortues luth sont nées sur une plage en Équateur, une bonne nouvelle pour cette espèce menacée d'extinction

633partages

Le 26 janvier dernier, des dizaines de petites tortues luth sont nées sur une plage en Équateur. Une très bonne nouvelle pour cette espèce menacée d'extinction, qui ne s'était pas reproduit dans le pays depuis 40 ans.

En décembre dernier, un nid d’œufs de tortues luth a été découvert sur la plage de Punta Bikini, en Équateur. Ce lieu fait partie d'un site naturel de reproduction des tortues, dans la province de Manabi. L'annonce avait été faite par le ministère de l'Environnement équatorien.

Un mois plus tard, les premières tortues sont enfin nées et ont commencé à rejoindre la mer.

50 œufs de tortues luth vont éclore

La tortue luth est l'espèce marine la plus grande au monde. À l'âge adulte, ces reptiles peuvent mesurer plus de 2 mètres et peser 600 kg, mais elles ne mesurent que 7 à 8 centimètres à leur naissance, ce qui les rend très fragiles et vulnérables.

Crédit photo : Andamansky / Shutterstock

Les premières éclosions ont été observées par des bénévoles de l'association « Contamos Contigo Ecuados », qui œuvre pour la protection de l'environnement marin.

« C'est un événement extraordinaire, nous voyons les fruits d'une gestion qui nous permet d'atteindre l'objectif de conservation de ces tortues luth, qui sont en danger critique d'extinction », a déclaré Cristian Soledispa, administrateur d'un refuge pour la faune sauvage en Équateur.

D'autres éclosions sont attendues dans les prochains jours.

Les tortues luth : une espèce en voie d'extinction

Lorsque le nid a été découvert, un protocole de protection assuré par des gardes a été mis en place, afin d'éviter que des chiens sauvages ou que la marée ne détruisent le nid. Généralement, seuls 50% des œufs de tortues luth parviennent à éclore. Ces reptiles possèdent le taux de reproduction le plus faible de tous les animaux marins.

Crédit photo : Coulanges / Shutterstock

Pour que les petites tortues soient en sécurité, le nid a été entouré par des sacs de sable, et des thermomètres ont été placés à l'intérieur afin de surveiller la température, qui est primordiale pour le bon développement des bébés.

« Le plan était de couvrir le nid pour l'ombrager quand il dépassait 31 degrés, et quand la température descendait en dessous de 29 degrés, nous laissions le nid exposé au soleil », explique Cristian Soledispa.

Dès leur naissance, les nouveaux-nés ont été recueillis pour être étudiés et protégés, puis ils ont été relâchés pour qu'ils puissent regagner la mer. Les tortues luth font partie des espèces menacées d'extinction, notamment à cause de la pollution plastique.

Source : Géo
Plus d'articles
À lire aussi