En Corée du Sud, 200 chiens sont sauvés d'une ferme où ils étaient destinés à l'abattoir

Par
29 016
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce mercredi 13 février, 200 chiens adultes et des petits chiots, qui étaient destinés à l’abattoir en Corée du Sud, ont été sauvés par une organisation engagée pour la défense des droits des animaux.

Environ un million de chiens sont abattus chaque année en Corée du Sud pour ensuite être mangés. Une tradition fortement critiquée à l’étranger qui tend à disparaître et où les chiens sont de plus en plus considérés comme des animaux de compagnie et non du bétail. Désormais, pour les jeunes générations, manger du chien est même devenu un tabou.

En Corée du Sud, 200 chiens sont sauvés d’une ferme où ils étaient destinés à l’abattoir. Crédits photo : Shutterstock / Sergei Leto

L’opération de sauvetage a été menée par l’organisation Humane Society International (HSI) qui lutte pour la protection animale. 200 chiens, de type chihuahuas, corgis, huskies, yorkshire terriers, caniches, poméraniens, shih tzus et bouledogues français, ont été récupérés et sauvés d’une ferme sordide de Hongseong, à 150 km au sud de Séoul.

La ferme élevait les chiens dans des cages rouillées, pour la viande et pour être vendus comme animaux de compagnie depuis huit ans. Désormais sauvés, ils vont être envoyés au Canada et aux Etats-Unis pour adoption. « Ces chiens ne diffèrent en rien des autres chiens, une fois qu’ils reçoivent les soins attentionnés et affectueux qu’ils méritent et dont ils ont besoin », a rappelé à l’AFP Kelly O’Meara, une responsable de HSI.

Lee-Sang-gu, le propriétaire de la ferme, a expliqué que l’élevage de chiens n’était « plus rentable » et a souligné que lui-même et sa famille s’opposaient à la consommation de viande canine.

Cette ferme est le 14ème établissement dont Humane Society International obtient la fermeture depuis 2015. Au total, près de 1600 chiens ont pu être sauvés grâce à l'organisation.

Selon un sondage réalisé en 2017, 70 % des Sud-Coréens ne mangent pas de chien mais 40 % seulement pensent que cette pratique doit être interdite. Parallèlement, 65 % d’entre eux sont favorables à une amélioration des conditions d’élevage et d’abattage des chiens.

Aucune loi n’existe actuellement sur la manière d'élever ou d'abattre les chiens pour leur viande en Corée du Sud. Les éleveurs souhaitent inclure les chiens dans leurs réglementations sur le bétail mais les militants s'y opposent et réclament plutôt l'abolition complète de ces pratiques.

VIDEO :
Source : Daily Mail
Chiens Abattoir Corée du sud Ferme Viande
Commentaires