80 petites culottes ont été envoyées à Jean Castex pour demander la réouverture des boutiques de lingerie

2 693partages

Un collectif de gérantes de boutiques de lingerie a lancé l’opération « Action culottée ». Pour protester contre la fermeture des commerces non-essentiels, 80 petites culottes ont été envoyées au Premier ministre Jean Castex.

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, les commerces jugés non-essentiels sont fermés depuis le début du nouveau confinement. Ces commerces incluent les magasins de vêtements, dont les boutiques de lingerie. Face à cette énième fermeture, de nombreuses boutiques pourraient fermer, et des liquidations ont déjà commencé dans plusieurs magasins du pays.

Pour demander la réouverture de leurs boutiques, une centaine de commerçantes a participé à l’opération « Action culottée ». Les gérantes de magasins de lingerie ont exprimé leur mécontentement en envoyant au Premier ministre Jean Castex… des petites culottes.

Crédit photo : @actionculottee

80 culottes envoyées au Premier ministre

Dans un communiqué de presse, les commerçantes défendent leur profession et demandent que les sous-vêtements soient classés parmi les produits essentiels. Les gérantes affirment que les culottes sont la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller.

« Vous trouverez ci-joint à ce courrier un élément de la vie quotidienne pourtant considéré comme non-essentiel par votre gouvernement : une petite culotte. La culotte, non-essentielle ? N’est-ce pas une question d’hygiène et de protection ? », peut-on lire dans le communiqué.

Crédit photo : @actionculottee

Au total, près de 80 petites culottes auraient été envoyées à Jean Castex.

Une réouverture des boutiques de lingerie ?

Les commerçantes souhaitent également montrer leur incompréhension face à l’ouverture des rayons lingerie dans les grandes surfaces.

« Les études montrent que ce n’est pas dans les commerces indépendants que le risque de transmission est le plus élevé, rédigent-elles. Nos petites surfaces nous permettent de réguler le flux de visiteur de façon précise. Les grandes surfaces, elles, sont ouvertes, accueillent du public souvent sans respect des jauges fixées et ne font pas toujours respecter les mesures de distanciation sociale. »

Crédit photo : @actionculottee

Selon Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, la réouverture des commerces serait prévue pour mi-mai, tout comme celle des terrasses et de certains lieux de culture.

Source : Huffington Post