Une jeune écologiste de 16 ans bouscule les dirigeants mondiaux sur la crise climatique à Davos

Par
13 578
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Greta Thunberg, militante écologiste âgée de 16 ans, a voyagé pendant 32 heures pour rejoindre la ville de Davos, où se déroule actuellement le Forum économique de Davos.

En ce moment en Suisse, plus précisément à Davos, les grands de ce monde se retrouvent pour discuter du climat. Avec eux, une jeune militante suédoise de 16 ans, venus dans le but de « bousculer » les élites.

« Il est insensé que des personnes qui discutent du dérèglement du climat, arrivent en jet privé »

Greta Thunberg, qui avait déjà manifesté pour l’environnement en entamant une grève de l’école, a une nouvelle fois donné une leçon aux puissants de ce monde. Contrairement aux dirigeants du monde entier qui ont utilisé 1 500 jets (un record de vols en jet privé) pour se rendre à Davos, la jeune militante a décidé de faire 32 heures de train afin de polluer le moins possible. « J’ai arrêté de prendre l’avion par conviction, parce que je ne veux pas dire une chose et agir autrement […]. J’estime qu’il est insensé que des personnes qui discutent notamment ici du dérèglement du climat, arrivent en jet privé ».

Accompagné de son père, l’activiste participera à diverses rencontres en marges du Forum et s’exprimera aujourd’hui lors d’un débat officiel sur le dérèglement. Un de ces messages avait déjà été diffusé ce mardi sur écran géant dans le Centre des Congrès du Forum mondial.

« Certaines personnes disent que nous ne faisons pas assez pour combattre le changement climatique. Ce n’est pas vrai, parce que pour ne pas faire assez, il faudrait déjà que nous fassions quelque chose, et la vérité est que nous ne faisons rien », avait-elle déclaré à l’AFP.

Une affaire de famille

Greta réclame aux dirigeants de se mobiliser dans le but de respecter l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement à +2 °C, par rapport à l’ère préindustrielle. « Je pense qu’il est parfaitement injuste que les anciennes générations nous lèguent cela, à nous ainsi qu’aux générations futures […] et qu’il nous revienne de nettoyer après eux ».

Un message qui a inspiré de nombreux jeunes à travers le monde et particulièrement en Belgique, où 35 000 jeunes Belges sont descendus dans les rues de Bruxelles, ce mercredi 23 janvier, en faveur du climat, trois fois plus que la semaine précédente.

Atteinte du syndrome d’Asperger, cette jeune fille continue d’impressionner grâce à sa détermination, son courage et son combat pour la cause environnementale qu’elle mène avec l’aide de ses parents. Notamment sa mère, la célèbre chanteuse d’opéra Malena Ernman, qui a mis un terme à sa carrière pour limiter son impact défavorable sur l’environnement à cause de ses voyages en avions.

Voir cette publication sur Instagram

I was given the opportunity to speak at a lunch in Davos today... On the panel was Bono, Christiana Figueres, Jane Goodall, Will.i.am and Kengo Sakurada.

Une publication partagée par Greta Thunberg (@gretathunberg) le

Hier, la jeune fille avait déjà eu l'opportunité de partager son message en compagnie de Bono, Christiana Figueres, Jane Goodall, Will.i.am et Kengo Sakurada comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.

La Méditerranée est la mer la plus polluée d'Europe avec près de 200 déchets par km2
Climat Environnement
Commentaires