À 72 ans, elle entame un périple de 22 000 km à pied sur les traces de Marco Polo pour promouvoir la paix

877partages
Bouton whatsapp

Une randonneuse italienne s'apprête à marcher plus de 20 000 km pour promouvoir la paix dans le monde. Un véritable pari, d'autant qu'elle est âgée de... 72 ans.

C’est un défi complètement fou !

Une septuagénaire italienne vient de se lancer dans une folle aventure avec pour objectif de parcourir 22 000 km à pied sur les traces de l’explorateur Marco Polo, afin de promouvoir la paix.

Âgée de 72 ans, Vienna Cammarota a entamé son périple le 26 avril dernier depuis la ville de Venise. Ce long voyage devrait durer 3 ans et la conduira jusqu’à Pékin.

Si cette longue et difficile expédition est menée à terme, la randonneuse deviendra la première femme à réaliser un tel exploit.

Crédit photo : Vienna Cammarota - DR

Comme Marco Polo, une septuagénaire va marcher 22 000 km sur la Route de la soie pour promouvoir la paix

Pour arriver à destination, Vienna a prévu d’emprunter le mythique itinéraire commercial de la Route de la soie, qui l’a toujours fait rêver depuis sa plus tendre enfance. Un chemin qu’elle arpentera en arborant les drapeaux italien et ukrainien, pour véhiculer des valeurs de paix et de solidarité.

Vienna souhaite profiter de cette expérience pour aller à la rencontre des populations locales des pays traversés. Elle aimerait également être hébergée chez l’habitant autant que possible « pas pour économiser de l’argent » mais pour avoir « un contact direct et pouvoir raconter l’histoire des pays », comme elle l’a expliqué à nos confrères britanniques du Guardian.

« Fascinée par Marco Polo », la randonneuse calquera son itinéraire sur celui jadis emprunté par le célèbre explorateur qui, en 1271, avait pris la route à l’âge de 17 ans pour un long périple de 20 ans.

Après avoir marché vers le nord de l’Italie, Vienna se trouve actuellement en Slovénie. Elle prendra ensuite la direction de la Croatie, puis de la Serbie et de la Bulgarie. Elle traversera ensuite la Turquie, la Géorgie, l’Iran, le Turkménistan, l’Azerbaïdjan, l’Ouzbékistan, le Kirghizistan, le Kazakhstan, la Mongolie et enfin la Chine.

Un voyage qui n’est pas sans risque pour sa santé et c’est pourquoi la randonneuse - pourtant très bien entraînée et connue pour ses exploits à la marche en Italie - sera en contact permanent avec son médecin traitant via une application smartphone spéciale, afin de parer à toute éventualité.

On lui souhaite bon courage.

Bouton whatsapp