À Bordeaux, le nouveau maire veut une ville sans voitures

3 365partages

Fort d’une victoire historique à Bordeaux, le nouveau maire EELV, Pierre Hurmic, compte bien orienter la cité girondine vers un avenir plus écologique. Quitte à abandonner les voitures.

Après plus de 70 ans sous le giron de la droite, Bordeaux a opéré un virage vers la gauche verte et écologique avec l’élection de son nouveau maire, Pierre Hurmic, issu du parti Europe-Écologie Les Verts.

Publicité

Crédit photo : Shutterstock / nbnserge

Quelques jours après sa victoire étonnante, 20 Minutes est allé à la rencontre de Pierre Hurmic afin de l’interroger sur ses intentions qu’il souhaite concrétiser dans la capitale girondine. Et autant dire qu’il a de grands projets, notamment en terme d’écologie et d’environnement même s’il compte y « aller calmement ».

Vers une interdiction progressive de la voiture à Bordeaux ?

En effet, Pierre Hurmic aimerait « à terme » aller vers « une interdiction de la voiture » mais avant cela, il prévoit plusieurs mesures progressives pour aller dans cette direction. Par exemple, il projette de mettre « tout le secteur intra-boulevard en zone 20 où le piéton et les cyclistes seront prioritaires » dans le but de « dégoûter progressivement l’automobiliste d’emprunter ces chaussées ».

Cette idée ne vient pas d’un rejet de la voiture mais d’un souci de rééquilibrer l’usage de l’automobile au sein de la ville girondine par rapport aux besoins réels : « Dans les aménagements urbains, 70% de la voirie est consacrée à la voiture, or, elle représente 29% des déplacements dans Bordeaux » explique-t-il.

Toujours dans ces mesures progressives, l’édile prévoit d’augmenter le nombre de pistes cyclables, continues et sécurisées. Ainsi, avec Pierre Hurmic, Bordeaux devrait définitivement se tourner vers le vert.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles