À Caen, un mur anti-urine va être expérimenté

Par
3 994
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La ville de Caen, dans le Calvados, souhaite mettre le holà sur les incivilités du quotidien, notamment face à ceux qui se « soulagent » contre les murs.

Qui n’a jamais eu cette envie pressante, en plein milieu d’un trajet, à tel point que l’on ne puisse plus attendre pour s’alléger la vessie, même en pleine rue ? Cette urgence, chaque homme a dû la connaître au moins une fois dans sa vie, notamment après une soirée bien arrosée.

Seulement voilà, cette incivilité, la mairie de Caen n’en veut plus et a trouvé un subterfuge pour dissuader ces habitants de faire pipi sur les murs de la ville.

En effet, la municipalité caennaise a décidé, dans certains quartiers tests, de déployer des murs couverts de peinture « anti-pipi ». Sur ces murs, un produit hydrofuge appliqué est supposé renvoyer l’urine à son « envoyeur ». Ainsi, plutôt de voir l’urine couler tranquillement sur le mur, celle-ci rebondit et éclabousse le pantalon et les chaussures. Autant dire que ce dispositif pourrait en rebuter plus d’un.

Dans un premier temps, l’essai s’effectuera sur une surface totale de 40 mètres carrés d’ici quelques semaines sous l’œil des caméras de vidéosurveillance, afin de voir directement si cela fonctionne.

Forcément, ce dispositif aura un coût et non des moindres puisque chaque mètre carré traité coûtera 58 euros. Un tarif qui a notamment refroidi la ville de Bordeaux qui voulait également essayer cette technique.

Cependant, si Caen sera la première ville en France à essayer les murs anti-urine, d’autres villes ont déjà généralisé ce dispositif avec réussite comme à Hambourg (voir vidéo c-dessus).

Âgée de 89 ans, elle tricote plus de 400 couvertures et les offre à des chiens de refuge
Mûr
Commentaires