Au Mexique, où 9 femmes sur 10 sont victimes de harcèlement dans les transports, des sièges en forme de pénis moulés ont été installés pour sensibiliser les hommes...

Par
846
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des sièges « réservés aux hommes », en forme de pénis moulés dans les métros de Mexico : c'est une idée à la fois ingénieuse, drôle et redoutable pour sensibiliser certains hommes au harcèlement sexuel que vivent quotidiennement les femmes dans les transports en commun.

En effet, dans la capitale mexicaine, 90 % des femmes disent avoir été la cible d'une agression sexuelle, de remarques offensantes, d'insultes ou d'attouchements dans les transports. Un état des lieux très grave, qui a inspiré une campagne de sensibilisation lancée le 30 mars par ONU femmes pour lutter contre le harcèlement sexuel.

On pourrait croire à l'œuvre d'un petit plaisantin, ou à quelque projet d'art contemporain bizarre… Mais au pied du siège, se trouve une petite plaque qui ne laisse aucun doute lorsqu'on le lit : « C'est désagréable de s'asseoir ici, mais ce n'est rien comparé aux violences sexuelles subies par les femmes au quotidien dans les transports », indique en effet le panneau.

Beaucoup d'usagers s'assoient sans voir la petite « particularité » du siège et se relèvent brusquement, gênés, en découvrant une texture pour le moins étrange, ce qui a pu donner lieu à une savoureuse caméra cachée, traduite par France Info :




En suscitant l'étonnement, en surprenant les usagers des deux sexes ou en les faisant rire, cette campagne virale originale, a réussi son objectif de toucher un grand nombre de personnes… Au sens propre comme au figuré ! En effet, la vidéo conçue en partenariat avec l'agence publicitaire J. Walter Thompson fait un carton plein sur YouTube, et a été partagée plus de 10 millions de fois sur les réseaux sociaux. À Mexico, neuf femmes sur dix déclarent avoir déjà été victimes au moins une fois de harcèlement sexuel dans les transports en commun.

Sur Twitter, le hashtag #NoEsDeHombres (« Ce n'est pas digne des hommes ») a fait son apparition pour dénoncer ce fléau. La campagne était accompagnée d'une seconde vidéo, dans laquelle l'arrière-train de certains hommes était filmé en gros plan et diffusé en direct sur un grand écran… Regardez leurs réactions !





Cette initiative portée par ONU femmes, le pôle des Nations Unies dévoué à la lutte pour l'égalité des sexes, a été réalisée en partenariat avec les autorités mexicaines. Présentée comme une expérience sociale, elle a fait réagir de nombreuses personnes…
VIDEO : Avec le hashtag #JeKiffeMonDécolleté, des femmes revendiquent leur droit à s'habiller comme elles le désirent
Source : Via Le Monde
Commentaires