Un artiste rend hommage à une caissière décédée du Covid-19 en graffant son portrait sur un mur de son quartier

39Kpartages

Aïcha Issadounène était caissière à Carrefour, en Seine-Saint-Denis, et est décédée du coronavirus. Pour lui rendre hommage, un graffeur a peint son portrait sur un mur de son quartier.

Crédit photo : C215

Aïcha Issadounène était caissière au Carrefour de Saint-Ouen depuis trente ans. Décédée du Covid-19 à l’âge de 52 ans, elle a été la première victime du virus parmi le personnel de la grande distribution. Pour lui rendre hommage, le graffeur Christian Guémy, alias C215, a décidé de peindre son portrait sur l’un des murs du quartier où elle vivait.

Crédit photo : Joël Saget / AFP

C’est en voyant le visage d’Aïcha dans la presse que l’artiste a décidé de lui rendre hommage. Il a immédiatement contacté la famille de la victime ainsi que le maire de la ville, pour leur demander l’autorisation de réaliser son projet.

Une émouvante fresque de 3 mètres de haut

Quand Nora, la petite sœur d’Aïcha, a vu le portrait, elle n’a pas pu retenir son émotion. « C’est magnifique, c’est un bel hommage. On a l’impression qu’elle est là. Elle a grandi ici, elle est née ici. Toute son enfance, toute sa scolarité, toute sa vie étaient à Saint-Ouen. Elle aurait été fière, c’est une belle récompense », a-t-elle confié.

Nora, la petite sœur d'Aïcha, et l'artiste C215. Crédit photo : Joël Saget / AFP

Haut de 3 mètres, le visage d’Aïcha est entouré de bleu et de rose afin d’attirer les regards. « C’est un peu comme déposer des fleurs sur sa tombe. C’est pour qu’on se souvienne d’elle, c’était une personne exemplaire, serviable, qui était aimée du plus grand monde », explique Christian Guémy.

Samedi, un dernier hommage sera rendu à Aïcha Issadounène, devant son portrait.

Source : Le Figaro
Plus d'articles