Abandonné, cet hôpital psychiatrique est de nouveau habité par des ombres étranges sur les murs... Le travail de cet artiste est impressionnant !

Par
1 013
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Grâce à son talent, l’artiste Herbert Baglione tente de redonner un semblant de vie à des lieux qui ont été abandonnés. Avec ses peintures d’ombres, cet hôpital psychiatrique semble même hanté…


Si vous vous rendez un jour dans la ville de Parme, en Italie, vous devriez faire un petit détour dans cet hôpital psychiatrique abandonné depuis 1978, le Colorno, situé à quelques kilomètres de la cité parmesane. Cet endroit, qui était auparavant un palais et un couvent pour les Dominicains, est devenu un hôpital psychiatrique à partir de 1872 accueillait les malades de toute la province de Parme. Si vous êtes passionnés des petites ballades horrifiques, vous pourrez admirer de plus près le travail de l’artiste brésilien Herbert Baglione.

Herbert Baglione


Peintre spécialisé dans le street-art, Herbert Baglione est ce qu’on appelle un « urban explorer » (ndlr : « explorateur urbain »). Il parcourt le monde à la recherche d’endroits abandonnés, à l’image de cet hôpital psychiatrique, afin de leur redonner un semblant d’âme.

Herbert Baglione


Sur les murs, le sol ou le plafond des différents espaces de ce bâtiment, il a peint de nombreuses ombres et spectres donnant plus de relief à ce lieu qui était autrefois vivant. Comme si cet hôpital était finalement toujours habité par les âmes de ses anciens résidents. Pour cela, il se sert d’objets restés sur place, comme les chaises roulantes et les tables, pour donner plus de relief à ses illustrations. On y aperçoit des âmes en peine, des ombres fantomatiques qui errent sur les parois de l’hôpital psychiatrique, donnant une impression de mouvement.

Herbert Baglione


Ce lieu n’est pas le premier redessiné par Herbert Baglione. Ce travail fait partie d’un projet artistique intitulé « 1000 Shadows » (ndlr : « 1000 Ombres ») qui a pour but de donner une perspective de vie (ou d’après-vie) dans ces lieux désertés par l’Homme.

Herbert Baglione


Si le travail de cet artiste vous fascine, vous pouvez retrouver l’intégralité de son travail sur sa page Facebook ou sur son site professionnel. C’est vraiment captivant !

Herbert Baglione


Impressionnantes ces réalisations, n’est-ce pas ?

Il existe désormais un «Shazam» de la nature pour identifier les plantes et animaux à partir d'une photo
Source : Dangerous Minds
Commentaires