Abeille : 8 choses à savoir sur cet insecte indispensable à la planète

Les abeilles sont des insectes exceptionnels qui passionnent les scientifiques depuis des milliers d’années. Entre l’organisation de leur colonie dans la ruche, les différentes missions des abeilles ouvrières ou encore la production de miel, l’abeille est un animal fascinant qui a de nombreux secrets. Pour tout connaître de cet insecte indispensable, voici 8 choses à savoir sur les abeilles.

Dans le monde, on compte 20 000 espèces différentes d’abeilles, dont 1 000 existent en France. Cet insecte, qui est présent sur Terre depuis des millions d’années, n’a aucun prédateur, si ce n’est l’homme.

À voir aussi

Crédit photo : Jack Hong / Shutterstock

La durée de vie des abeilles est assez courte puisqu’en moyenne, une abeille ouvrière née en été vit un mois. Cependant, celles nées en hiver peuvent vivre pendant 10 mois. Les abeilles mâles meurent quant à eux après l’accouplement. Seule la Reine des abeilles peut vivre plus longtemps, car son espérance de vie est estimée entre 3 et 5 ans.

Bénéfiques pour l’environnement, les abeilles sont des pollinisateurs essentiels et disposent d’une organisation remarquable au sein de leur ruche. Pour découvrir tous leurs secrets, voici 8 choses à savoir sur les abeilles.

L’abeille vit sur Terre depuis 100 millions d’années

Les abeilles sont des insectes remarquables qui ont une très forte capacité d’adaptation. Pour cette raison, elles ont réussi à survivre pendant des siècles sur Terre. Comme preuve de leur existence, des fossiles d'abeilles vieux d'il y a 100 millions d'années ont été retrouvés. Le plus vieux fossile retrouvé à cette date est minuscule, car il ne mesure que 2,95 millimètres.

Même si l’animal fossilisé était semblable à la guêpe, les scientifiques ont démontré il s’agissait pourtant bien d’une abeille puisqu’elle possédait des poils ramifiés : une particularité que l’on retrouve uniquement chez les abeilles. Grâce à sa facilité d'adaptation à son environnement, l’abeille a donc réussi à vivre des centaines de millions d’années sur Terre.

Les abeilles vivent pour produire du miel 

Si la majorité des abeilles ne produit pas de miel, ces petits insectes œuvrent tous au sein de la ruche dans un seul but : fabriquer ce délicieux produit sucré. Pour ce faire, les abeilles ouvrières partent recueillir le nectar des fleurs, qu’elles déposent ensuite dans la ruche. Le nectar est mélangé à la salive des abeilles et entreposé dans les alvéoles. Après quelques jours d’attente, il est enfin prêt.

Crédit photo : Shaiith / Shutterstock

Si les abeilles créent du miel, c’est essentiellement pour se nourrir pendant l’hiver et alimenter les larves. Lorsqu’elles partent collecter le pollen d’une fleur, les abeilles se posent en moyenne sur 50 à 100 fleurs lors de leur voyage. Ce long périple est souvent épuisant pour les abeilles, qui parcourent de longues distances pour fabriquer le miel.

Enfin, l’abeille est le seul insecte sur Terre à produire un aliment comestible par l’homme. De plus, le miel est la seule denrée qui ne se périme jamais.

Les abeilles remplissent 7 fonctions au cours de leur vie

Dans la ruche, les abeilles vivent en colonie et suivent une organisation remarquable. Durant sa vie, une abeille remplira 7 fonctions, qui évoluent selon son âge.

Au début de sa vie, l’abeille est chargée de nettoyer la ruche et les alvéoles pour permettre à la Reine de pondre et de stocker le miel. Après 5 jours d'existence, elles deviennent nourrices et doivent prendre soin des larves en les nourrissant régulièrement. Elles doivent également s’assurer que les larves vont bien, et font même des contrôles de routine quotidiens.

Crédit photo : Volodymyr Maksymchuk / Shutterstock

Entre 5 et 20 jours de vie, les abeilles deviennent architectes et doivent construire et renforcer les cellules de la ruche. Pour cela, elles forment une chaîne et sécrètent des écailles en cire, ce qui permet de former les alvéoles. Au bout de 18 jours, l’abeille devient ventileuse et sa mission est de battre des ailes pour aérer la ruche, et ainsi contrôler sa température, son taux d’humidité, et assécher le nectar. De plus, quand les abeilles se déploient en essaim, les ventileuses battent des ailes pour donner le signal et leur dire de se regrouper.

À cet âge, les abeilles deviennent aussi gardiennes et défendent la ruche pour faire fuir les ennemis. Postées à l’entrée de la ruche, elles doivent surveiller les alentours. Elles sentent également l’odeur des abeilles qui entrent dans la ruche, pour vérifier qu’elles font bien partie de la communauté.

Après trois semaines passées dans la ruche, l’abeille peut enfin s’envoler pour collecter du nectar, du pollen et de l’eau. Cette mission de butineuse est la dernière de sa vie puisqu’il s’agit d’un travail éprouvant, et les abeilles meurent généralement 4 à 5 jours plus tard.

La Reine des abeilles peut choisir de donner naissance à un mâle ou une femelle

Dans la ruche, le rôle principal de la Reine des abeilles est de produire des œufs, puisqu’elle est la seule abeille fertile dans la colonie. En été, elle peut pondre jusqu’à 2 500 œufs par jour. Si elle peut vivre jusqu’à 5 ans, la Reine des abeilles est également capable de choisir de donner naissance à une femelle ouvrière ou à un mâle, aussi appelé faux-bourdon.

Quand elle est face à ses œufs, la Reine peut choisir de les féconder avec du sperme, qu’elle a recueilli lors de ses accouplements et qui est stocké dans la ruche et utilisé pour féconder les ovules. Si les œufs sont fécondés, ils donneront naissance à des abeilles femelles. S’ils ne le sont pas, un faux-bourdon va alors voir le jour. Ainsi, les abeilles femelles ont les gènes de leur mère et de leur père, tandis que les mâles ont uniquement les gènes de leur mère.

Les abeilles possèdent une intelligence remarquable

Depuis des années, les scientifiques du monde entier s’intéressent aux abeilles et à leur fonctionnement. Après quelques expériences menées sur ces insectes, les chercheurs sont parvenus à démontrer que les abeilles ont des capacités cognitives très développées, qu’elles sont douées de réflexion et qu’elles sont capables d’apprendre, de compter et de mémoriser des informations.

Crédit photo : Photografiero / Shutterstock

En effet, les abeilles sont capables de se repérer dans l’environnement, dans un rayon de plus de 10 kilomètres autour de la ruche. De plus, quand elles récoltent le nectar d’une fleur, elles mémorisent les caractéristiques de la plante, pour ensuite ne butiner que des fleurs de la même espèce.

Ces petits insectes sont également capables de distinguer les formes et les couleurs, et ils pourraient même résoudre des problèmes comme les hommes et les primates.

Le venin de l’abeille contiendrait des vertus médicinales

Le venin d’abeille est produit par les glandes des abeilles ouvrières et de la Reine. Cette dernière utilise son venin pour se débarrasser de ses concurrentes, qui naissent en même temps qu’elle à sa naissance. Les ouvrières l’utilisent quant à elles pour défendre la colonie, mais elles meurent instantanément après avoir piqué leur ennemi.

Même si ce venin peut être mortel pour les personnes allergiques, dont le nombre est estimé entre 2 à 5% de la population, il contiendrait des vertus médicinales. S’il n’est pas encore reconnu comme une médecine officielle, il reste très efficace dans certains cas.

Le venin d’abeille atténue les douleurs articulaires telles que les rhumatismes et toutes les douleurs d’origine inflammatoire. Il serait également efficace dans le traitement de la sclérose en plaques, et des études sont en cours pour utiliser le venin d’abeille pour combattre la maladie de Parkinson, de Lyme et le virus du Sida.

Les abeilles ont un sens de l’odorat très développé

Les abeilles sont robustes et ont un corps d’athlète puisqu’elles possèdent 6 pattes, 5 yeux dont deux sur les côtés et trois au-dessus de la tête, ainsi que deux paires d’ailes et une poche de nectar. Elles sont capables de voler jusqu’à 24 kilomètres par heure, sur une distance de 10 kilomètres.

Crédit photo : Ihor Hvozdetskyi / Shutterstock

En plus de leurs grandes capacités physiques, les abeilles possèdent un sens de l’odorat extrêmement développé. En effet, elles ont 170 récepteurs olfactifs, qui leur permettent de se reconnaître, de communiquer entre elles et de trouver de la nourriture. Grâce à cet odorat exceptionnel, les abeilles arrivent à différencier des centaines de variétés de fleurs différentes. Elles possèdent plus de récepteurs olfactifs que les autres insectes, car les mouches en ont 62, et les moustiques 79.

De plus, lorsqu’une abeille découvre une nouvelle source de récolte, elle effectue une petite danse à l’attention des autres butineuses, pour les prévenir de sa trouvaille. Lors de cette chorégraphie, la trajectoire effectuée par l’abeille dépend de l’angle formé par la ligne du soleil, et celle de la source de nourriture découverte.

Les abeilles sont en voie de disparition

Malheureusement, bien qu’elles soient essentielles à l’environnement, les abeilles sont officiellement classées parmi les espèces en voie de disparition depuis 2018. Cela concerne principalement les abeilles pollinisatrices, qui transportent le pollen de fleur en fleur. Ces insectes sont menacés par les insecticides, la pollution et le réchauffement climatique.

Pourtant, les abeilles sont primordiales pour l’environnement et l’humanité car c’est grâce à elles que la production de fruits et de légumes est possible. Si elles étaient amenées à disparaître définitivement, notre système alimentaire serait en danger. Plus de 130 cultures pourraient ne plus exister comme le café, le chocolat ou encore les abricots, ainsi que de nombreuses autres denrées.