Pour la première fois en 21 ans, aucun rhinocéros n'a été tué par des braconniers au Kenya

8 654partages

L’année dernière, aucun rhinocéros n’a été tué par des braconniers au Kenya, grâce à l’action d’une organisation qui lutte contre le braconnage dans le pays.

En 2020, le Kenya a été impacté par la pandémie du Covid-19. En un an, le tourisme a baissé de 92% dans le pays. Face à cette situation, les autorités ont craint une augmentation du braconnage. En l’absence de touristes, les chasseurs auraient pu s’aventurer plus facilement dans des zones sauvages pour traquer des animaux.

Crédit photo : Pixabay

Pourtant, le braconnage a fortement baissé en 2020, grâce à l’intervention d’une organisation spécialisée, le Kenya Wildlife Service.

« Alors que le Covid-19 continue d’être une crise énorme, il n’y a pas eu d’augmentation du braconnage. La faune s’est épanouie. En l’absence de touristes, les braconniers pensaient que nous nous étions endormis, mais au lieu de cela, nous avons fait l’inverse et renforcé nos efforts », a déclaré John Waweru, le directeur général de l’organisation.

Kenya : aucun rhinocéros n’est mort en 2020

Il y a quelques années, le pays a créé le Kenya Wildlife Service. Le but de l’association est de lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages et de protéger les animaux menacés. Le Kenya Wildlife Service sensibilise également la population contre le braconnage.

Pour la première fois depuis 21 ans, aucun rhinocéros ne s’est fait tué au Kenya. En 2016, ils étaient 14 à avoir trouvé la mort à cause des braconniers.

« Nous en sommes extrêmement fiers. Ce n’est pas seulement de la chance, c’est dû à beaucoup de travail acharné et de dévouement, surtout pendant une année pandémique », a déclaré John Waweru, directeur général de l’organisation.

Il n’y a pas que les rhinocéros qui ont été moins chassés par les braconniers. C’est le cas également des éléphants, puisque 11 braconnages ont été recensés en 2020, contre 350 les années précédentes. Pour cette espèce, il s’agit du taux le plus bas jamais enregistré en une année. 

Source : The Independant