À 96 ans, elle travaille trois jours par semaine dans le magasin qu'elle a ouvert 40 ans plus tôt

Bouton whatsapp

En Angleterre, Irène Astbury est une femme qui continue de travailler dans son animalerie qu’elle a ouvert en 1981. Âgée de 96 ans, elle travaille pour avoir « un but dans la vie ».

Si certaines personnes sont heureuses d’être à la retraite, d’autres ne savent pas comment s’occuper et ont l’impression que leur vie n’a plus de sens sans leur travail.

C’est le cas d’une femme qui vit en Angleterre et qui est retraitée depuis bien longtemps, car Irène Astbury est âgée de 96 ans.

Crédit photo : iStock

À son âge, la vieille dame a décidé de continuer de travailler trois jours par semaine. Avant la pandémie de Covid-19, elle travaillait encore à temps plein cinq jours dans la semaine, avant de décider de réduire son temps de travail progressivement. Même si elle a un âge avancé, Irène ne veut pas arrêter son activité.

« C’est mieux que de rester assise à la maison à se morfondre, a expliqué Irène. Et je peux garder un oeil sur les plus jeunes. Je peux encore être sur mes pieds, et c’est tout ce qui compte. Je n’ai pas l’intention d’arrêter, je ne veux pas rester assise à la maison. Je ne partirai pas tant qu’ils ne me diront pas de partir. »

Elle travaille dans une animalerie depuis 40 ans

Irène a commencé à travailler en 1981, quand elle a ouvert son animalerie nommée Pet Food Supplied Ltd avec son mari. Après le décès de ce dernier, Irène est restée active dans l’entreprise. Aujourd’hui âgée de 96 ans, elle continue de travailler encore 25 heures et demie par semaine sur ses trois jours de travail, et la vieille dame compte bien continuer de travailler aussi longtemps que possible.

Crédit photo : iStock

Dans son animalerie, Irène travaille aux côtés de Gayle, sa petite-fille. Elle fixe les prix des articles derrière la caisse, s’occupe des factures et surveille les autres employés de la boutique.

« Elle aime vraiment venir ici et s’y mettre. Elle s’ennuierait à la maison. C’est sa vie, elle adore discuter avec tous les clients. Elle sert les mêmes familles depuis des générations. C’est une source d’inspiration, et si mes quatre enfants peuvent suivre les traces de mamie, après avoir vu son éthique du travail, je pense que c’est vraiment bien », a expliqué la petite-fille d’Irène, admirative.

Des clients fidèles depuis 40 ans

Dans son travail, Irène côtoie des clients qu’elle connaît depuis des décennies. Au fil du temps, une relation de confiance s’est installée entre la gérante et sa clientèle, et la vieille dame n’hésite pas à demander des nouvelles des familles de ses clients, tant elle les connaît bien.

« Nous avons des générations de clients qui viennent nous voir, a expliqué Gayle. Ils se souviennent de mamie à l’ouverture du magasin, puis elle a vu leurs familles grandir. Il y a des clients qui achètent chez nous depuis 40 ans, et maintenant ce sont leurs enfants ou leurs petits-enfants qui viennent. »

Grâce à sa persévérance, Irène fait la fierté de toute sa famille et détient peut-être le secret de la longévité.

Source : Marie France
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter