La Russie s'accapare l'appellation « champagne », poussant les producteurs français à changer leurs étiquettes

864partages

La « guerre du champagne » est déclarée. Désormais, les producteurs français sont contraints d’écrire «vin pétillant» sur leurs bouteilles de champagne exportées vers la Russie.

Ce vendredi 2 juillet, Vladimir Poutine a signé une nouvelle loi qui a fait l’effet d’une bombe en France. Dorénavant, seuls les vins effervescents produits en Russie pourront utiliser l’appellation « champagne ».

Crédit Photo : ALEXANDER NEMENOV / AFP / Le Monde

Les producteurs français devront modifier leurs étiquettes

En revanche, les producteurs français et étrangers devront se contenter d’écrire «vin pétillant» sur leurs étiquettes pour continuer à exporter leurs bouteilles vers la Russie. Toutefois, les vins de Champagne pourront toujours utiliser le nom « Champagne »  en caractères latins sur l’étiquette principale. Mais ils n’auront plus le droit d’utiliser le terme « Shampanskoe » (traduction du nom Champagne en russe).

Si ce changement d’appellation n’est pas respecté, les bouteilles de champagne exportées sur le territoire russe pourraient être considérées comme de la contrefaçon.

Crédit Photo : il21 / Shutterstock

Face à cette décision, le groupe français LVMH, propriétaire des marques la Veuve Clicquot, Moët & Chandon ou encore Dom Perignon a décidé de stopper ce vendredi ses exportations à titre provisoire.

Ce temps de réflexion servira à analyser les coûts de la mise en place d’une nouvelle certification, dont le nouvel étiquetage. Ces changements pourraient coûter plusieurs millions de roubles.

De son côté, Moët Hennessy a accepté de se plier aux nouvelles réglementations : « Les Maisons de Champagne de Moët Hennessy ont toujours respecté la législation en vigueur partout où elles opèrent et reprendront les livraisons au plus vite le temps d’effectuer ces ajustements », a indiqué la marque dans un communiqué.

« C’est notre patrimoine commun et la prunelle de nos yeux »

Sans surprise, cette nouvelle mesure ne passe pas auprès du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC). Ce matin, la filière (créée en 1941) a fait part de son mécontentement via un communiqué et appelle les entreprises champenoises à « cesser toute expédition vers la Russie, jusqu’à nouvel ordre ».

Les coprésidents du CIVC, Maxime Toubart et Jean-Marie Barillère, espèrent que le gouvernement s’opposera à cette loi : « Les Champenois en appellent aux diplomaties françaises et européennes pour obtenir la modification de cette loi inacceptable (..)priver les Champenois du droit d’utiliser le nom «Champagne» (en cyrillique) est scandaleux. C’est notre patrimoine commun et la prunelle de nos yeux ».

Crédit Photo : Chris Cramer Photography / Shutterstock

D’après le quotidien économique russe Kommersant, cette nouvelle législation « vise à développer la vinification russe ».

Pour rappel, l’appellation française « Champagne AOC»  est protégée dans plus de 120 pays sauf en Russie.

Source : Le Parisien
Plus d'articles
À lire aussi