Après 41 ans de calvaire, Maya l'éléphante a été libérée du cirque qui l'exploitait

Par
5 039
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L'éléphante Maya vient d'être évacuée du cirque qui l'exploitait depuis plus de 40 ans. Une victoire obtenue grâce au travail acharné de One Voice, une association qui milite pour le « droit absolu des animaux au respect ». Après une longue campagne enrichie par une enquête, des expertises de spécialistes, et plusieurs actions en justice, le mammifère vivra désormais dans un parc italien, loin des mauvais traitements et des camions sombres.

De l'herbe bien verte, de l'air frais, un grand bassin, beaucoup d'espace… Maya va enfin avoir droit à la vie qu'elle mérite. Cette éléphante d'Asie de plus de 50 ans, captive depuis une quarantaine d'années dans un cirque français, a été délivrée le 5 juillet. Elle peut désormais couler des jours heureux au Safari Park de Pombia, en Italie, où elle a été transférée.

Un énorme soulagement pour l'association de défense des animaux One Voice, qui s'est battue sans relâche pendant des années pour que l'animal soit remis en liberté. « Pour Maya, la vie d'itinérance dans un camion ou sur les parkings, c'est f-i-n-i ! », se réjouit-elle dans un communiqué publié le vendredi 6 juillet.

Un long combat

En septembre 2016, l'organisation met en place une enquête sur les éléphants détenus dans les cirques. Très vite, le cas de Maya, capturée enfant en Asie, l'interpelle. Dans un rapport, elle fait état du « cas alarmant » de la femelle, les conditions de détention de cette dernière ne répondant en rien aux besoins fondamentaux de son espèce. « Aucune sécurité n’est mise en place durant les spectacles pour le public et pour elle. Malgré son âge avancé, Maya doit se plier aux ordres du dresseur en adoptant des postures douloureuses et loin d’être naturelles pour elle », note One Voice.

Si bien qu'au printemps 2017, l'état de santé du pachyderme est « inquiétant ». L'association partage alors une vidéo pour sensibiliser le public et espérer faire entendre sa voix :

En mars, le vétérinaire mandaté rend un rapport édifiant sur l’état de santé du mammifère : son alimentation est inadaptée à ses besoins, elle souffre des pattes et a toujours un abcès non soigné. « Maya exige des conditions d’élevage stables avec des pauses de plus en plus longues entre des trajets courts », constate-t-il. La préfète demande alors au cirque de lui communiquer rapidement dans quel lieu fixe il compte dorénavant faire vivre Maya, où elle devra être placée le 30 juin au plus tard.

Le 5 juillet, c'est finalement la délivrance, tant pour Maya que pour One Voice. Depuis, celle-ci a posté des photos de la femelle - qui semble très bien se porter - ainsi qu'un petit film dans lequel on la voit jouer avec un tuyau d'eau. L'association gardera tout de même un œil sur l'animal et s'assurera qu'il reçoive tous les soins nécessaires à l'avenir.

Les défenseurs continueront de se battre pour que d'autres animaux comme Maya – et ils sont nombreux - puissent eux aussi profiter d'une retraite à l'écart des chapiteaux.

Source : One Voice
Commentaires