Découverte d'objets « exceptionnels » de l'âge du bronze sur un site archéologique de l'Allier

Des fouilles menées par des archéologues dans le département de l'Allier ont permis de mettre au jour des centaines d'objets intacts, qui auraient été enfouis il y a environ trois millénaires. 

C’est une découverte archéologique inestimable qui vient d’être réalisée dans l’Allier !

Des vases remplis d’objets « exceptionnels » datant de l’âge du bronze et manifestement enfouis il y a plus de 3 000 ans en guise d’offrandes, ont ainsi été retrouvés sur le site protohistorique situé dans les environs de Gannat, non loin des gorges de la Sioule.

C’est au cœur d’un habitat fortifié, datant de 800 avant J-C, que les archéologues ont ainsi découvert ces derniers mois des centaines d’objets intacts, parmi lesquels se trouvaient notamment des bracelets et autres bijoux, des outils ou encore des armes tels que des couteaux et des haches.

Des centaines d'objets intacts, datant de l'âge du bronze, découverts sur le site protohistorique de Gannat

Tous ces artéfacts auraient été enterrés « volontairement », selon une disposition « très organisée », si l’on en croit Pierre-Yves Milcent, responsable des fouilles sur le site de Gannat, interrogé par nos confrères de France Info.

« Ils (les objets) sont associés à l’habitat, il pourrait s’agir d’offrandes comme on en trouve en Grèce à cette époque, déposées lors de la fondation ou de l’abandon de l’habitat, pour s’assurer la protection des divinités », explique ainsi celui qui est également maître de conférences à l’Université Jean Jaurès de Toulouse.

« De nombreux objets en bronze ont été découverts depuis le XIXe siècle, mais rarement par des archéologues dans leur contexte d’origine. Cette découverte, avec des objets intacts, est exceptionnelle car elle permet de mieux comprendre comment et pourquoi ils ont été enfouis », précise encore l’intéressé.

Ces découvertes s’inscrivent dans le cadre d’un programme de recherche lancé en 2019 et destiné surtout à endiguer le pillage, devenu monnaie courante dans cette région du sud de l’Allier, qui regorge de trésors archéologiques.

Jadis, la zone était en effet un important carrefour économique grâce notamment à la Sioule, une rivière navigable, sur laquelle on transportait l’or ou l’étain extraits des sols locaux.