Des « trésors archéologiques », vieux de plus de 3 000 ans, ont été découverts en Égypte

Cap sur l'Égypte, où un trésor archéologique vient d'être mis au jour. Précisions.

L’Égypte ancienne exerce toujours autant de fascination chez les passionnés d’archéologie et, malgré les très nombreuses découvertes réalisées depuis deux siècles, la mythique civilisation renferme encore des mystères qui se dévoilent petit à petit.

Chaque fouille apporte ainsi son lot de trouvailles inestimables qui nous en apprennent davantage sur les us et coutumes d’un peuple ayant régné sans partage sur la vallée du Nil, pendant plus de 3 000 ans.

La découverte de nouvelles pièces est donc scrutée avec attention et chacune d’entre elles est un petit événement, annoncé en grande pompe par les autorités égyptiennes.

Comme elles en ont pris l’habitude depuis quelques années, ces dernières ont ainsi présenté à la presse de nouveaux trésors archéologiques, récemment découverts à Saqqarah, situé à une quinzaine de kilomètres des pyramides de Gizeh.

Parmi ces pièces, dévoilées le 16 janvier, se trouve une cinquantaine de sarcophages du Nouvel Empire, vieux de plus de trois millénaires.

Egypte : des trésors archéologiques vieux de 3 000 ans, dans la nécropole de Saqqarah

Ces découvertes ont été réalisées lors de fouilles menées près de la pyramide du roi Téti, premier pharaon de la VIe dynastie de l’Ancien empire, qui a régné sur l’Égypte de 2323 à 2291 avant Jésus-Christ.

«Cette découverte réécrit l’histoire de Saqqarah et plus particulièrement l’Histoire du Nouvel empire, né il y a 3 000 ans», a déclaré le célèbre archéologue Zahi Hawass, qui dirige les fouilles sur le site de Saqqarah.

«Nous avons découvert un total de 22 puits funéraires», a-t-il ajouté, précisant que «70 % (de cette nouvelle découverte) restent à explorer».

L’égyptologue a également expliqué qu’«un papyrus d'environ 5m de long contenant le chapitre 17 du livre des morts» avait été découvert, tout comme «des masques, des embarcations en bois» et «des jeux auxquels jouaient les anciens Égyptiens».

Une «découverte rare», selon ses dires car «la plupart des pièces retrouvées datent du Nouvel Empire».

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site de Saqqarah abrite la célèbre nécropole de Memphis, ancienne capitale de l’Égypte, et la fameuse pyramide à degré du roi Djéser, réalisée par l’architecte Imhotep et considéré comme l’un des plus vieux monuments au monde.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi