Asie : l'Akalat à sourcils noirs, un oiseau disparu depuis 170 ans, a été retrouvé à Bornéo

1 184partages

L’Akalat à sourcils noirs est un oiseau qui n’avait pas fait son apparition depuis 170 ans. Alors que les chercheurs pensaient que l’espèce était éteinte, l’un de ces oiseaux a été identifié à Bornéo.

L’Akalat à sourcils noirs est un oiseau qui a été découvert dans les années 1840, lors d’une expédition en Indonésie. Cet oiseau est surnommé ainsi puisqu’il possède une large bande noire sur les yeux, qui lui donne l’impression d’avoir des sourcils.

Crédit photo : Naturalis Biodiversity Center

Depuis cette première rencontre, l’oiseau ne s’est plus jamais montré pendant 170 ans. Ainsi, les scientifiques pensaient que l’espèce était éteinte. Cependant, deux chercheurs venus de l’Indonésie et de Singapour ont trouvé l’un de ces oiseaux à Bornéo, le 25 février dernier.

Un Akalat à sourcils noirs à Bornéo

Alors qu’ils exploraient Kalimantan, une partie de l’île indonésienne de Bornéo, Muhamad Suranto et Muhammad Rizky Fauzan ont remarqué un oiseau qu’ils ne connaissaient pas. Pour en savoir davantage sur cette espèce, ils ont capturé le volatile, l’ont pris en photo et l’ont relâché. Ils ont également enregistré ses chants et ses cris.

Crédit photo : Muhamad Suranto et Muhammad Rizky Fauzan

Les deux chercheurs ont ensuite envoyé toutes ces données à des ornithologues, qui ont affirmé qu’il s’agissait bien d’un Akalat à sourcils noirs.

« Nous ne nous attendions pas à ce qu’il soit spécial, nous pensions qu’il s’agissait simplement d’un oiseau que nous n’avions jamais vu », a affirmé Rizky Fauzan, l’un des explorateurs.

L’Akalat à sourcils noirs : une espèce menacée ?

Grâce à cette trouvaille, les scientifiques ont compris que l’espèce n’était pas éteinte et qu’ils ne la trouvaient pas uniquement parce qu’ils ne cherchaient pas au bon endroit.

« J’ai contacté tous les ornithologues possible et ils étaient tous d’accord : l’oiseau ne ressemblait à aucun autre oiseau que l’Akalat à sourcils noirs. J’étais stupéfait ! Cette découverte sensationnelle confirme qu’il est originaire du Sud-Est de Bornéo, mettant fin à la confusion sur ses origines. Désormais, nous savons à quoi il ressemble vraiment », raconte Panji Gusti Akbar, ornithologue.

Crédit photo : Muhamad Suranto et Muhammad Rizky Fauzan

Dès que la pandémie de Covid-19 sera terminée, les chercheurs vont mener des explorations sur l’île afin de faire des recherches sur cet oiseau. Leurs objectifs est de se renseigner sur combien d’Akalats à sourcils noirs vivent sur l’île, et de savoir si l’espèce est menacée d’extinction. En effet, les forêts tropicales de l’île de Bornéo sont détruites à cause de la culture du palmier à l’huile ainsi que la production de bois.

« C’est fantastique de savoir que l’espèce n’est pas éteinte et qu’elle est toujours en vie dans ces forêts, mais c’est aussi un peu effrayant parce que nous ne savons pas si les oiseaux sont en sécurité, ni combien de temps ils pourraient survivre », a confié Panji Gusti Akbar.

Au total, plus de 1600 oiseaux vivent sur l’archipel indonésien, et nombreux d’entre eux sont encore inconnus. En janvier 2020, des scientifiques ont détecté cinq nouvelles espèces.

Source : Géo
Plus d'articles
À lire aussi