Attaqué par des corneilles en pleine période de reproduction, un retraité alsacien a vécu une véritable scène à la Hitchcock

725partages

En Alsace, un retraité promenant son chien a été la cible de corneilles agressives, qui n'ont pas hésité à l'attaquer violemment au visage. La période de reproduction de ces oiseaux pourrait être la cause de cette attaque improbable.

Serge Haller, retraité de 65 ans, a vécu ce mercredi 2 juin une scène pas banale et digne d’un film du maître du suspense, Alfred Hitchcock.

Alors qu’il promenait son chien dans un parc de Schiltigheim (Bas-Rhin), le soixantenaire a en effet été attaqué par des corneilles, dont la période de reproduction bat son plein actuellement.

Une mésaventure que l’intéressé a racontée sur un post Facebook, avec des photos très impressionnantes de ses blessures au visage.

Crédit photo : Serge Heller

Crédit photo : Serge Heller

Attaqué par des corneilles en pleine période de reproduction, ce retraité a cru revivre une scène du film « Les Oiseaux » d'Alfred Hitchcock

« Comme chaque matin, je promenais mon chien au parc du bout de la rue de Bretagne, un petit ‘coton’ vous voyez, un genre de bichon… Je me baisse, je sens SCHHHH !!!! au-dessus de ma tête. Je regarde, je vois un corbeau posé sur la clôture qui commence : croa croa ! Puis un deuxième. Ils se mettent à me charger, moi et même le chien. J’ai crié : je me fais attaquer par des corbeaux ! », a ainsi expliqué incrédule Serge Haller, interrogé par nos confrères de France télévision.

Une fois l’attaque terminée, Serge Haller, encore sonné, trouve la force de rentrer chez lui. Le visage en sang, il raconte à son épouse l’improbable agression dont il vient d’être victime, mais cette dernière ne le croit pas !

Idem à l’hôpital Saint-Anne où le personnel soignant qui le prend en charge doute de sa version.

Il ne le sait pas encore mais Serge a, en réalité, été attaqué, non pas par des corbeaux, mais par des corneilles, qui sont en pleine période de reproduction, ce qui peut les rendre très agressives.

C’est du moins ce que suppose Camille Fahmer, membre de la Ligue de protection des oiseaux d’Alsace, contactée par France 3 Grand Est.

« Il est possible qu’il s’agisse de corneilles. Ce sont des oiseaux territoriaux, il y a un couple par territoire », explique-t-elle en effet.

Il faut savoir que la période de reproduction de ces oiseaux peut s’avérer délicate car les petits, à peine sortis de l’œuf, sont encore très fragiles.

« C’est une période d’apprentissage tout à fait normale mais particulièrement stressante pour les parents car c’est un moment où les petits sont très vulnérables », confirme ainsi Camille Fahrner.

« Dès que quelqu’un ou quelque chose approche, ils ont tellement peur pour leurs petits, qu’ils prennent les devants pour éloigner le danger », ajoute-t-elle, tout en insistant tout de même sur le caractère « exceptionnel » de ce genre d’attaque.

De son côté, Serge Haller s’en sort avec quelques blessures mais surtout une belle frayeur.

Le retraité a tout de même tenu à témoigner pour éviter à l’avenir qu’une telle mésaventure ne se reproduise.

Le message est passé !