Un enfant de 2 ans, né avec une malformation, a adopté un chiot souffrant du même handicap physique

6 968partages

Aux États-Unis, un enfant atteint d’une malformation a adopté un adorable chiot souffrant de la même anomalie que lui. Retour sur cette histoire touchante.

Crédit Photo : WILX

Bentley Boyers, 2 ans, est né avec une fente labio-palatine, une anomalie plus connue sous le nom de « bec-de-lièvre ». Cette malformation du visage est due à une complication chez le foetus et consiste en une ouverture de la lèvre supérieure.

À la naissance, le petit bonhomme n’arrivait pas à se nourrir correctement. Entre-temps, Bentley a subi une chirurgie réparatrice pour corriger son problème. Aujourd’hui, le petit garçon se porte à merveille.

Mais sa vie ne serait pas la même sans son petit chiot. La boule de poils, âgée de deux mois, est dotée de la même malformation que son maître. Cette dernière a été adoptée alors qu’elle se trouvait dans un refuge du comté de Jackson (États-Unis).

Une rencontre touchante

C’est le père de Bentley qui a remarqué l’anomalie de la jeune chienne. Dans une interview accordée à un média local, Ashley, raconte que son époux lui a téléphoné pour lui parler du chiot.

Après cet appel, Ashley et Brandon ont pris la décision d'adopter le chien. Vendredi dernier, le canidé a fait ses premiers pas dans sa nouvelle maison, pour le plus grand bonheur de Bentley. Entre les deux petits êtres, le coup de foudre fut immédiat.

Crédit Photo : Facebook / Jackson County Animal Shelter 

Depuis leur première rencontre, les deux fripouilles ne se quittent plus d’une semelle. Dans une vidéo, on les voit s’échanger des câlins. Ce charmant tableau ne manquera pas de réchauffer votre coeur.

Pour les parents de Bentley, le chiot est le plus beau des cadeaux : «Voir Bentley avoir quelque chose en commun avec un chiot signifie beaucoup, car il peut grandir et comprendre que lui et son chiot ont tous deux quelque chose qu'ils peuvent partager ».

Crédit Photo : Facebook / Jackson County Animal Shelter

Contrairement à son nouvel ami, le chiot n'a pas eu sa fente labiale corrigée. Fort heureusement, les patrons du refuge assurent que cela n'aura aucun impact sur sa qualité de vie.

Source : Metro
Plus d'articles
À lire aussi