Au Chili, une explosion de fleurs dans le désert le plus aride du monde, un phénomène cyclique d'une rare intensité cette année

Par
35 848
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au nord du Chili, le désert d'Atacama est généralement considéré comme étant le plus aride du monde : dans certaines régions, on ne relève en moyenne que 0,8 mm de pluie à l'année, ce qui en fait l'un des lieux les plus inhospitaliers sur la planète et les moins propices à la vie. Et de fait, dans cette zone aux allures de paysage extraterrestre, on se croirait sur la planète Mars... à tel point que c'est même la zone qu'a choisie la Nasa pour tester ses rovers avant de les envoyer sur la planète rouge.

Pourtant, c'est dans ce royaume minéral, cet endroit où tout ne semble que roche, sécheresse et désolation, que se produit l'un des phénomènes naturels les plus beaux de la planète. Tous les quatre ans en moyenne, une véritable explosion de fleurs se produit. Comme sorties de nulle part, elles apparaissent soudainement, demeurent un temps, puis finissent par s'évanouir, rendant à la roche le royaume qui lui appartient, comme si elles n'avaient jamais existé.

Pendant leur éphémère floraison, elles livreront un spectacle d'une rare beauté, transformant Atacama en paysage psychédélique et poétique, et couvrant d'un tapis coloré la surface rougeâtre du sol.

L'émergence du « désert fleuri » est intimement lié au phénomène climatique « El Niño ». Au Chili, il provoque un réchauffement des courants marins froids du littoral du Chili, ce qui se répercute dans les terres en produisant une hausse des précipitations. Ce sont ces pluies qui viennent irriguer le désert, provoquant l'éclosion de milions de bulbes en sommeil, cachés sous la surface apparamment sans vie. Ainsi, les fleurs peuvent se reproduire, avant de disparaître dans l'attente d'un nouveau cycle.

Mais, même s'ils sont plutôt coutumiers de ce phénomène cyclique, les habitants de la région d'Atacama sont actuellement subjugués par ce qui est probablement l'un des plus sublimes « déserts fleuris » encore jamais vus.

D'une incroyable intensité cette année, il se pourrait bien qu'un record de fleurs ait été battu, suite à un phénomène « El niño » particulièrement puissant !


Ces fleurs comportent plus de 200 variétés différentes, la grande majorité d'entre elles étant de caractère endémique — c'est-à-dire qu'elles n'existent que dans cet endroit sur Terre.

Le phénomène du désert fleuri amène également une étonnante biodiversité dans cet endroit où la vie a d'ordinaire bien du mal à survivre : avec un boom de la population d'insectes accompagné d'une afffluence d'oiseaux et d'autres animaux, c'est la vie tout entière qui s'épanouit avec les fleurs d'Atacama !

Commentaires