Au large du Canada, un homard retrouvé avec un morceau de déchet « tatoué » sur la pince

Par
2 671
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Alors que la période des fêtes approche, il s'agit de la saison privilégiée pour consommer des fruits de mers et on pense même déjà à s'autoriser quelques petits excès : pourquoi pas, par exemple, un superbe homard pour garnir la table du réveillon ? Délicieux, n'est-ce pas ?

Voilà une image qui devrait, pourtant,vous refroidir : ce crustacé, capturé par des pêcheurs canadiens, a été découvert avec un bien étrange « tatouage » :  un morceau de canette de Pepsi, directement intégré dans la chitine de l'une de ses pinces !

KARISSA LINDSTRAND

Bon, la découverte reste assez exceptionnelle... et on vous souhaite vivement de ne pas vous retrouver avec ce genre de surprise désagréable, lorsque vous vous rendrez chez votre poissonnier quelques jours avant le jour J. En revanche, cette photo vient nous rappeler assez tristement que les océans sont bourrés de déchets et ressemblent davantage , par endroits, à un gigantesque vide-ordures plutôt qu'au berceau de vie de milliards d'espèces vivantes différentes.

Cette image n'est, au fond, qu'un simple exemple de la manière dont la pollution peut mettre en danger la faune et la flore marine. Des écosystèmes d'une infinie richesse, dont une grande partie nous reste encore à découvrir et à comprendre. 

Pêché un peu plus tôt dans le mois au large de la côte du Nouveau-Brunswick, au Canada, le crustacé arborait sur sa pince ce qui semble être un morceau de canette de soda, ou bien l'image d'une canette. Karissa Lindstrand, la pêcheuse qui a découvert l'animal, a déclaré à la presse avoir immédiatement reconnu l'objet, car elle est elle-même une grosse consommatrice de soda Pepsi. Cependant, en quatre ans de pêche dans la région, c'est la première fois qu'elle découvrait des déchets imprimés sur la carapace d'un animal.

La manière dont la canette s'est retrouvée « tatouée » dans la carapace de l'animal n'est pas claire. Une chose est sûre, les océans sont gorgés de déchets : plus de 5 trillions de morceaux de plastique flotteraient dans les mers, approximativement.

Commentaires