Au lieu de l'arrêter pour vol, des policiers payent la facture d'une femme, surprise en train de dérober de la nourriture

Par
408
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Quand trois policiers surprennent une femme en train de voler de la nourriture, ils décident, non pas de l'arrêter, mais de payer sa facture. C'est la belle histoire du jour, qui nout vient des États-Unis.

Souvent montrée du doigt pour des abus de pouvoir caractérisés, mais aussi pour ses utilisations disproportionnées de la force, ayant parfois conduit à des drames terribles, la police américaine s’est récemment distinguée d’une toute autre manière.

Trois policiers de New York ont ainsi fait preuve de beaucoup d’humanité le 4 juillet dernier, date de la fête d’indépendance du pays.

Alors qu’ils venaient d’être appelés en renfort dans un centre commercial de la Grosse pomme afin de procéder à l’arrestation d’une femme, prise en flagrant délit de vol, les trois officiers ont finalement réglé la facture de cette dernière avant de la laisser partir.

La scène s’est déroulée au coeur du Whole Foods Market, fameux marché new-yorkais situé sur la non moins célèbre place Union Square, et a été racontée sur Twitter par un certain Paul Bozymowski, qui passait par là.

Témoin privilégié, il raconte que la femme était retenue en caisse par des agents de sécurité qui venaient de la surprendre, la main dans le sac, en train de voler de la nourriture. Dans son sac se trouvaient en effet des articles qu'elle n’avait pas payé.

Le tweet posté par M. Bozymowsky est accompagné d’une photo où l’on aperçoit d’ailleurs cette femme en larmes se prendre la tête à deux mains, entourée des 3 policiers.

Mais alors que l’intéressée s’attendait probablement à être menottée pour être conduite au poste de police le plus proche, quelle ne fut pas sa surprise lorsque les policiers se sont montrés compréhensifs avec elle.

Mieux, ces derniers ont eu une réaction pour le moins inattendue et admirable. Désireux de ne pas accabler la fautive, qui n’avait manifestement pas les moyens de payer, ils ont finalement réglé les articles dérobés et ont choisi de laisser partir cette femme, sans même l’arrêter pour vol à l’étalage.

Suffisamment rare pour être souligné, ce très beau geste de solidarité a été salué sur Twitter par le chef de la police locale, qui s’est félicité de compter dans ses rangs de tels policiers « dotés d’un grand cœur » et qui se distinguent par leurs « bonnes actions discrètes » envers « les New Yorkais dans le besoin ».

Un bel exemple qui, à coup sûr, va redorer l’image bien ternie d’une police pas toujours exemplaire.

Source : Paul Bozymowsky
Police New york Vol
Commentaires