Au Vietnam, sept tigres ont été retrouvés congelés dans le coffre d'une voiture

10 391partages

Le trafic d’animaux fait toujours autant de ravages dans le monde. Les médias vietnamiens rapportent ce vendredi qu’un homme, soupçonné de trafic d’animaux sauvages, a été arrêté après la découverte de sept tigres congelés dans une voiture.

Nguyen Huu Hue aurait importé les animaux en provenance du Laos de manière illégale, pendant plusieurs années. Il a été arrêté en compagnie de deux autres personnes ce jeudi.

« Hue a monté une entreprise (...) qui vend des matériaux de construction afin de couvrir le commerce illégal de tigres et autres espèces sauvages », souligne le Con An Nhan Dan, l’organe officiel du ministère de la Sécurité publique.

Crédit photo : Nam Giang / AFP

Il est accusé d’avoir fait stocker des tigres chez des familles pauvres. D’après les photographies de la saisie, il s’agirait de bébés tigres. Toutefois rien n’est précisé sur leur origine.

L’article ne précise pas s’ils ont été tués dans leur milieu naturel ou bien s’ils proviennent d’une ferme. Ces fermes illégales fournissent, en grande partie, les marchés asiatiques de viande et d’os de tigres.

Crédit photo : Tigre du Bengal  / Shutterstock

Le Vietnam est également l’une des plaques tournantes du trafic d’animaux sauvages vers la Chine, en plus d'être un centre de consommation. Que ça soit des tigres, des défenses d’éléphants ou encore des cornes de rhinocéros.

La médecine traditionnelle, utilise certaines parties du tigre. Les os sont bouillis, puis mélangés à un alcool de riz afin de produire un élixir pour soigner l’arthrose, et bien d’autres maladies. Des vertus qui sont contestées par de nombreux médecins.

Crédit photo : Tigre de Sibérie qui fonce dans l'eau en direction de la caméra avec de l'eau qui éclabousse / Shutterstock

Le mois dernier, une vaste opération a permis de saisir des milliers d’espèces animales dans le cadre d’une enquête sur le trafic d’animaux sauvage, menée par Interpol et l’Organisation mondiale des douanes.

Source : Le Point
Dernières news