Australie : ils découvrent une énorme toile d'araignée à la forme parfaite dans leur jardin

Le père de Mel Allen était en train d'étendre des vêtements pour les faire sécher dans son jardin quand quelque chose a attiré son attention. Vivant à Sydney, en Australie, Mel Allen et son père sont habitués aux animaux sauvages de grande taille, mais lorsqu'elle est sortie pour voir ce qui se passait, elle a été très surprise.

Crédit : Mel Allen

À voir aussi

Et pour cause, suspendue entre deux arbres se trouvait une toile d'araignée si grande qu'elle semblait fausse. Les fils épais de la structure en forme de roue ressemblaient à ces jouets sortis d'un magasin de décorations d'Halloween. Sauf que contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette étonnante construction était tout à fait réelle !

« J’étais assez impressionné par la taille de la toile, et également par le fait qu'elle était presque parfaite. Mais j'étais aussi assez terrifiée en pensant aux dimensions de l'araignée qui avait fabriqué la toile » a déclaré Mel Allen à nos confrères américains de The Dodo. Pour garder un souvenir de cette découverte incroyable et comprendre la véritable échelle de cette toile d’araignée, Allen a demandé à son père de se tenir à côté et a pris une photo, montrant ainsi que la toile était particulièrement imposante.

Curieuse de nature, Mel Allen voulait savoir quel type d’araignée pouvait être responsable de l’apparition d’une telle œuvre d'art dans le jardin de son père. Pour cela, elle a cherché autour de la toile et l’a trouvé assez rapidement. « J’ai repéré l'araignée en question endormie et recroquevillée sur une feuille dans l'un des arbres où la toile était suspendue » a commenté Mel Allen.

Il s’agissait d’une femelle néphile, un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae. Elles sont capables de tisser des toiles de plus d'un mètre de diamètre avec un fil de soie aux nuances dorées. Ces toiles sont les plus grandes du monde. Dans le jardin des Allen, elle se cachait du soleil matinal. Chez cette espèce, les araignées mâles ont tendance à être petites mais les femelles peuvent avoir un corps de près de 4 cm et des pattes allant jusqu’à plus de 10 cm.

Crédit : Mel Allen

Une toile qui fait office de véritable piège

L’araignée a réussi l’exploit de tisser sa grande toile collante en une seule nuit. Elle possède ainsi l’attirail idéal pour attraper des insectes et ainsi se nourrir sans aucun effort supplémentaire. Une fois la toile réalisée, elle n’a plus qu’à attendre que son prochain repas vienne s’y prendre dedans.

La structure de ces grandes toiles protège également les araignées des prédateurs. « Les araignées néphiles construisent de grandes toiles semi-permanentes. La soie résistante a un reflet doré. Ces araignées restent dans leurs toiles jour et nuit et bénéficient d'une certaine protection contre les attaques des oiseaux grâce à la présence d'un 'réseau de barrières' de fils sur l'un ou les deux côtés de la toile orbe. Lorsqu'elle est menacée par un prédateur, l'araignée fait vibrer sa toile pour le distraire et le dissuader » explique un spécialiste de l'Australian Museum.

Heureusement, les néphiles ne constituent pas un risque pour les humains et sont peu enclins à mordre. Dans le cas de Mel Allen et de son papa, il semblerait que l’araignée n'ait même pas remarqué leur présence et le père d'Allen a décidé de la laisser vivre là paisiblement aussi longtemps qu'elle le souhaite.

Crédit : Mel Allen

Et vous, qu’auriez-vous fait ?

Source : The Dodo