La famille de ce soldat américain lance un avis de recherche pour retrouver ce petit garçon sur cette photo prise après le Débarquement

Par
5 654
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La famille d'un vétéran américain de la Seconde Guerre Mondiale recherche activement l'identité d'un petit garçon blond, présent sur une photographie prise juste après le Débarquement en Normandie, le 10 juin 1944, à Trévières (Calvados).

Glen Glater, qui a lancé l'appel à témoins, a été submergé d'émotion en découvrant le cliché, qui représente l'oncle de sa femme, Fred Linden, dans son uniforme de première classe de l'armée américaine, en compagnie d'un garçonnet aux cheveux blonds qui rit, assis sur ses genoux.  Aujourd'hui, 73 ans plus tard, il espère retrouver sa piste.

La photo de Fred Linden figurait depuis longtemps déjà sur le site de l'association D-Day Overlord, dédiée à la sauvegarde du patrimoine et à la mémoire du Débarquement et de la bataille de Normandie, et qui recense notamment plusieurs centaines de clichés, d'images colorisées, de vidéos, de témoignages, de rapports militaires et autres documents d'archives. Le vétéran est aujourd'hui décédé, mais sa famille espère parvenir à contacter cet enfant blond... qui doit avoir aujourd'hui bien grandi !

 « Nous espérons tellement que quelqu'un se reconnaîtra ou reconnaîtra l'un de ses proches... écrit Glen Glater dans son appel, publié sur les réseaux sociaux. Peut-être est-il aujourd'hui grand-père ou arrière-grand-père. Peut-être a-t-il des souvenirs de cette scène. Ce qui est sûr, c'est que ce serait absolument merveilleux pour nous de pouvoir échanger avec lui...»

Glen Glater avait tout d'abord posté un simple message sur la plate-forme communautaire Reddit, présentant la photo de l'oncle de sa femme et demandant aux internautes s'ils avaient des pistes pour retrouver le petit français aux cheveux d'or, et en savoir un peu plus sur l'histoire de cette photo.

Immédiatement, l'histoire a fasciné et passionné les utilisateurs de la plate-forme, certains offrant même leurs services pour faire la traduction en Français, contacter la presse locale ou encore les services municipaux de Trévières. 

Mais finalement, c'est peut-être bien grâce à la magie des réseaux sociaux que les familles des deux protagonistes pourront peut-être se retrouver. Car bon nombre de curieux, de passionnés d'histoire, d'anonymes touchés par la requête se sont lancés à leur tour dans cette émouvante quête collective. 

En tout cas, dans la petite bourgade normande de  932 âmes, les recherches ont d'ores et déjà commencé. « C'est une petite commune ici. Tout le monde se connaît. On devrait bien réussir ! » lance Michelle, habitante de Trévières, citée par le journal Le Parisien

On espère vivement que cette enquête finira par porter ses fruits ! Après tout, ce ne serait pas la première fois que des familles parviennent à rentrer en contact, bien des années après, par l'intermédiaire d'un vieux cliché historique. Glen Glater a déjà reçu plusieurs témoignages de personnes l'encourageant dans sa démarche et faisant part de leurs propres expériences.

Par exemple, l'arrière-petit-fils de ce prisonnier détenu dans une ferme allemande, qui a retrouvé la famille d'une petite fille locale avec laquelle il avait pris une photo, et qui avait ensuite pris l'habitude de rendre visite à la petite fille aujourd'hui âgée de 71 ans, et à sa famille, chaque année. 

Commentaires