Menacé par une expulsion imminente, Aymen Latrous, un héros sans-papiers qui a sauvé deux enfants des flammes, ne sera finalement pas expulsé

Par
465
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L'héroïsme à deux vitesses. Il aura suffi d'un smartphone pour l'un, d'une plus longue bataille pour l'autre. Deux actes de bravoure qui n'ont pourtant pas eu le même impact dans la vie des citoyens et dans l'avis du gouvernement. Aujourd'hui, après un débat houleux, la situation de Aymen Latrous se précise. Il ne sera finalement pas expulsé.

En avril 2015, Aymen Latrous, un Tunisien de 25 ans arrivé en France en 2013, sauvait deux enfants des flammes, n'écoutant que son instinct, quitte à risquer sa vie. Comme Mamoudou Gassama. Deux héros mais dont la reconnaissance n'a pourtant pas été la même. Une médaille pour l'un, la nationalité Française pour l'autre. La faute au smartphone. « Faut-il considérer que sauver un bébé en escaladant un immeuble est plus héroïque que braver les flammes pour sauver deux enfants  ? Quelle malchance de ne pas avoir été filmé », déplorait alors l'avocat de l'intéressé, Me Philippine Parastatis.

Lundi, ce jeune homme devait se faire expulser, entraînant l'indignation d'un grand nombre de personnes. En effet, il s'agissait d'une décision qui, faisant écho à Mamoudou Gassama, interpellait. Deux poids deux mesures, pour certains. En ce sens, lundi soir, la préfecture du Val d'Oise a annoncé par le biais d'un communiqué qu'elle avait « décidé de procéder à un réexamen de la situation de l'intéressé » et de préciser que « la nouvelle instruction de la demande de titre de séjour qui suivra aussitôt tiendra nécessairement compte de l'acte positif et altruiste par lequel M. Latrous s'est distingué en 2015 ».

Si cette décision semble positive, il n'en est rien pour Me Philippine Parastatis qu'elle a jugé « insatisfaisante » auprès du Parisien et a dénoncé le manque d'information : « J'ai appris la nouvelle dans la presse. Je n'ai eu aucun retour personnel de la part de la préfecture. C'est un premier pas, mais insatisfaisant car, sans un titre de séjour, mon client demeure toujours sans-papiers. S'il est arrêté par la police, il sera toujours hors la loi»  et d'insister : « Ils possèdent tous les éléments nécessaires. Son acte de bravoure a été prouvé et n'a pas besoin d'être remis en cause. »

De son côté, Mohamed Aymen Latrous déclarait son amour pour la France : « J’ai pas envie de quitter la France. J’ai envie de construire une famille, une vie… comme tout le monde ». Et c'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Cet adorable chien ne sort pas de chez lui sans sa peluche golden retriever
Source : AFP
Héros France
Commentaires