Agression sexuelle : Pour Aziz Ansari, accusé par une jeune femme de 23 ans, l'acte était consenti

Par
577
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Nouveau rebondissement dans la spirale infernale des accusations d'agressions sexuelles. Et cette fois-ci, c'est un rapport a priori « consenti » qui fait parler de lui. Aziz Ansari, acteur dans la série à succès Master of None, se retrouve sur le banc des accusés.

Mike Coppola

La pluie d'accusations d'agressions sexuelles ne semble pas près de cesser pour laisser place à quelques rayons de soleil. Le tumulte des révélations qui planait sur Hollywood depuis le début de l'affaire Weinstein ne présage donc aucun clap de fin pour le moment !

En effet, et alors même qu'il soutenait le mouvement Time's Up lors de la soirée des Golden Globes en Californie, Aziz Ansari est pointé du doigt par une jeune femme qui l'accuse d'inconduite sexuelle. Deux salles, deux ambiances…

Pour elle, il s'agissait d'une agression sexuelle en bonne et due forme. Pour lui, il s'agissait au contraire d'un rapport sexuel parfaitement consenti. Selon le magazine Babe qui a rapporté les propos de la jeune femme en question, les deux individus se seraient rencontrés en septembre dernier et se seraient échangés des textos avant de convenir d'une rencontre au restaurant. Une rencontre qui s'est terminée chez l'acteur, où elle raconte s'être sentie violée.

« Tu aurais dû comprendre que j'étais mal à l'aise »

Alors que la jeune femme accepte de se rendre dans l'appartement de l'acteur, elle répond le lendemain au texto de l'acteur par un long message, expliquant les raisons de son mal-être suite à cette soirée qui, selon lui, était "une très bonne soirée". Celle-ci lui explique la manière dont elle a vécu cette soirée :

« Hier soir devait certainement être une bonne soirée pour toi mais ça ne l'était pas pour moi. Quand on est allés chez toi, tu as clairement ignoré mes signaux de refus et tu as continué à me faire des avances. Tu aurais dû comprendre que j'étais mal à l'aise. Tu poussais continuellement ma main sur ton sexe. Comme si rien n'avait changé après avoir exprimé que je voulais ralentir les choses ». Puis de continuer « je ne me suis pas sentie bien après tout ça. Toute la journée j'ai essayé de passer au-dessus réalisant combien ça m'avait affecté ».

Un communiqué et un message pour rétablir les faits

Alors que les hommes se trouvent en pleine tourmente vis-à-vis de leur comportement sexuel confronté vraisemblablement très différent de celui des femmes, Aziz Ansari semble être choqué et prendre à cœur la déclaration de la jeune femme de 23 ans. Alors, c'est dans un communiqué, publié par People, qu'il a tenté de se justifier et d'exposer les faits, (sans jamais les nier toutefois), puis a présenté ses excuses à la jeune femme qui s'est sentie violée, sans qu'elle ne porte pour autant d'accusation publique.

« En septembre l'an dernier, j'ai rencontré une femme lors d'une soirée. Nous avons échangé nos numéros. Nous nous sommes envoyé des textos mutuellement et avons fini par nous voir pour un rendez-vous. Nous sommes sortis dîner, puis nous nous sommes adonnés à une activité sexuelle qui, selon tous les signes, était complètement consentie. Le jour suivant, j'ai reçu un SMS de sa part disant que même si les choses avaient peut-être l'air de bien se passer, après plus de réflexion, elle s'était sentie mal à l'aise. Il est vrai que tout m'avait l'air d'aller, alors quand j'ai entendu que ce n'était pas le cas pour elle, j'ai été surpris et préoccupé. J'ai pris ses mots à cœur et j'ai répondu en privé après avoir pris le temps de digérer ce qu'elle avait dit. » Déclarant qu'il continue « à soutenir le mouvement qui se déroule dans notre culture », il conclut en invoquant l'utilité de ce combat, expliquant que « nous sommes très en retard. »

Enfin, après 24 heures de réflexion, l'acteur a finalement répondu à la jeune femme qui le mettait en garde sur son comportement et qui souhaitait « s'assurer qu'aucune autre femme n'a à rentrer chez elle en pleurs ». Celui-ci s'est dit être « profondément désolé » et « triste d'entendre ça » ; « Je n'ai jamais eu l'intention de te faire sentir comme tu le décris, ni qui que ce soit d'autre. De toute évidence, j'ai mal interprété les choses sur le moment et je suis sincèrement désolé. »

Source : Babe
Agression sexuelle
Commentaires