Ben Harper à la recherche d'un vendeur de falafels rennais qui a changé sa façon de voir le monde il y a 25 ans

Par
3 838
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À l’occasion du festival Transmusicales de Rennes, Le Mensuel de Rennes sort, ce vendredi 9 novembre, une édition spéciale sur les anecdotes de légende. L’occasion idéale pour le guitariste et chanteur américain Ben Harper de lancer un appel à la recherche d’un vendeur de falafels rennais.

Pour célébrer les 40èmes rencontres Transmusicales, Le Mensuel de Rennes a interrogé plusieurs artistes à propos du festival. Entre souvenirs, rencontres inoubliables et événements, les artistes nous partagent tout ce que ce festival signifie pour eux.

Ben Harper à la recherche d'un vendeur de falafels rennais qui a changé sa façon de voir le monde il y a 25 ans. Crédit photo : Shutterstock / A.PAES

« Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi »

En 1993, le chanteur californien Ben Harper a alors 24 ans et donne son premier concert aux Transmusicales de Rennes. Galvanisé par l’énergie de la foule qu’il qualifie de « de pure adrénaline », Ben Harper n’arrive pas à s’endormir et décide donc de marcher seul dans les rues de Rennes.

C’est à ce moment-là que l’interprète de « Diamonds On The Inside » s’arrête dans un stand de falafels pour entamer une longue discussion avec le restaurateur : « Le propriétaire faisait tourner mon EP « Like a King » sur sa stéréo. Il adorait visiblement mes chansons » se remémore l’artiste américain. « Cette intensité qui entourait la musique que j’avais écrite était totalement nouvelle pour moi. Fort heureusement, il parlait anglais. Nous avons mangé, parlé et ri toute la nuit ».

25 ans plus tard, Ben Harper se souvient très bien de ce concert : « Je n’avais jamais joué devant des gens aussi nombreux et réceptifs. C’était très émouvant » et notamment de cette rencontre avec le vendeur de falafels rennais qui « a changé sa façon de voir le monde » : « 24 ans après ma naissance, à Rennes, je suis né à nouveau ».

Il souhaite maintenant retrouver ce vendeur rennais « j’espère que par un hasard incroyable, il lira ceci. Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi ». Les journalistes du Mensuel ont lancé le hashtag #BenàRennes sur Twitter, vous pouvez aussi contacter le magazine local ([email protected]) qui se lance dans cette quête : « on se fera un plaisir de le mettre en contact avec la star californienne  ! ».

Commentaires