Le manspreading bientôt interdit dans le métro parisien ?

Par
2 920
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une incitation auprès des dirigeants de la RATP, du Stif et de la SNCF a été votée ce mardi 4 juillet par le conseil de Paris en faveur d'une sensibilisation au manspreading dans les transports ! Représentés par David Belliard, conseiller de Paris du Groupe écologiste, ils espèrent que le même type de campagne existante dans plusieurs grandes villes sera mis en place dans la capitale.

Cette mauvaise « habitude » (consciente ou non), que peuvent avoir certains voyageurs masculins, qui consiste à écarter les jambes et à empiéter sur l'espace vital de ses voisin(e)s, avait fait le tour du Web le mois dernier. En effet, après que la ville de Madrid se soit engagée à lutter contre le manspreading dans les transports en commun, de nombreuses personnes s'étaient indignées !

Les internautes étaient et sont encore divisés sur le sujet, certains le trouvent peu important voire inutile tandis que d'autres se réjouissent de voir des médias dénoncer une pratique qui peut être très envahissante au quotidien.

C'est en suivant les initiatives de différentes grandes villes telles que New York, Tokyo ou Madrid qu'ils désirent mettre en place cette sensibilisation dans le métro afin de faire reculer cette pratique de manière pédagogique. Face à l'agacement des usagers, plusieurs initiatives ont été réalisées ! Une pétition a été lancée sur internet et a reçu le soutien de 18 000 personnes avec trois mots d'ordre : dénoncer, interpeller et faire prendre conscience.

Crédit photo :Un homme assis avec les jambes écartées à côté d'une femme dans un métro / Shutterstock

20 minutes rapporte que la Brigade Anti-sexiste a de son côté organisé une opération visant à coller 300 autocollants dans 30 rames du métro parisien pour dénoncer le manspreading ! Malgré quelques insultes, les réactions ont été très positives : « Quand on collait près d’un manspreader, cela engageait le débat. Certains se sont excusés, des touristes allemands nous ont félicitées ».

L'objectif principal est de faire prendre conscience de ces comportements, qui découlent certes d'une mauvaise éducation, habitude voire qui ne sont pas intentionnels dans certains cas. Pour autant comme David Belliard explique à LCI, la pédagogie est nécessaire pour lutter contre ce problème mais aussi contre les inégalités en général : « Nous ne demandons pas de sanction, naturellement. Mais nous considérons qu'il faut faire de la pédagogie sur tous les comportements qui installent des inégalités entre hommes et femmes. S'y attaquer, c'est aussi reconnaître que le partage de l'espace public n'est pas toujours fait en faveur des femmes, surtout dans les transports en commun ».

L'utilisation de votre téléphone en voiture pourrait vous coûter votre permis
Sensibilisation Métro
Commentaires