Bonne nouvelle : alors que l'espèce est en déclin, une colonie d'1,5 million de manchots d'Adélie vient d'être découverte en Antarctique

Par
889
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Bonne nouvelle : une nouvelle population d'un million et demi de manchots d'Adélie vient d'être découverte en Antarctique, isolée par les glaces ! Cette trouvaille, réalisée par un groupe de chercheurs dans l'archipel des Dangers Islands, au large de la péninsule antarctique, est d'excellent augure, pour la bonne raison que cette espèce se trouve actuellement en danger.

Manchot d'Adélie sautant sur un bloc de glace / Shutterstock 

Les manchots d'Adélie vont mal : mises en danger par la fonte des glaces, menacées par la destruction de leur habitat naturel, de nombreuses colonies affichent actuellement un fort déclin . Il y a quelques mois, une colonie de près de 40 000 oiseaux avait vu la quasi-totalité de ses bébés décimés en Terre-Adélie, sur la côte Est de l'antarctique, à cause du manque de nourriture.

Mais alors que plusieurs colonies affichent un déclin inquiétant à l'est de la péninsule arctique, à quelques dizaines de kilomètres de là seulement, une nouvelle colonie de plus d'1,5 million de manchots d'Adélie vient d'être découverte par un groupe de chercheurs, selon un papier publié dans la revue spécialisée Scientific Reports ce vendredi !

Les scientifiques ont pu découvrir la colonie de manchots grâce à l'analyse d'images satellites dans les Danger Islands, un petit groupe de neuf îles situé dans la mer de Weddell.

Colonie de manchots, photographie aérienne / Shutterstock 

À l'aide de drones, de photographies et de comptage manuel des nids et des oiseaux, les chercheurs ont recensé 751 527 couples de manchots Adélie, soit "plus que dans tout le reste de la péninsule antarctique". Le petit archipel situé au sud de la terre de feu abriterait ainsi la 3e et 4e colonie de manchots d'Adélie la plus importante au monde !

Même si cela fait bondir le nombre de manchots d'Adélie estimés, l'espèce reste toujours en grand danger. Les scientifiques, qui ont pu prouver la grande importance écologique des Danger Islands, se battent désormais pour faire protéger la région et établir un grand sanctuaire marin.

Commentaires