Le « poisson-poubelle », cette géniale invention qui pourrait permettre de nettoyer les plages souillées par les ordures

1 272partages

Direction aujourd’hui la Bretagne, où un artiste retraité a eu l'idée géniale de construire un « poisson-poubelle », afin de collecter les déchets échoués sur les plages de sa région. Ou comment protéger l'environnement de manière ludique. Explications.

Ancien graphiste âgé de 70 ans, Michel Legay est aujourd’hui retraité et coule des jours paisibles dans le golfe du Morbihan, du côté de Sarzeau.

C’est là, sur le littoral breton, que ce grand collectionneur de bateaux à voile en bois peut observer la mer à perte de vue, noyant son regard dans le flot des vagues

Hélas, dans ce cadre idyllique, il est aussi aux premières loges d’un spectacle beaucoup moins reluisant, celui de la pollution plastique qui gangrène les eaux et les plages de la région.

« Prendre soin des océans »

Inquiet à l’idée que sa terre d’adoption ne devienne une gigantesque décharge à ciel ouvert, il a décidé d’agir. Sculpteur à ses heures perdues, il a ainsi conçu un « poisson-poubelle » de 2 mètres de long sur 1 mètre de large destiné à récolter les déchets jonchant les plages.

Pas encore achevé, l’objet, fabriqué à l’aide de grillage et d’acier, aura une forme ronde et sera de couleur jaune.

Michel Legay et son fameux poisson-poubelle. Crédit photo : Michel Legay 

Il sera muni d’une ouverture sur le haut, permettant ainsi de jeter les détritus ramassés, tels que des bouteilles en plastique, des mégots ou encore de vieilles couches usagées, des déchets que l’on trouve encore sur les plages.

Une trappe disposée au niveau du « bas-ventre » de ce « poisson-poubelle » permettra ensuite de le vider facilement.

« Mon objectif est de sensibiliser les parents et leurs enfants à la nécessité de prendre soin de nos océans et aux dégâts causés par la pollution », a expliqué Michel Legay à nos confrères de France Inter.

Cette idée originale et ô combien nécessaire a, petit à petit, fait son chemin et a même été approuvée par la mairie qui projette d’utiliser plusieurs poissons-poubelles pour nettoyer les plages.

« Le maire de Sarzeau a rapidement validé mon projet. La municipalité m’a acheté la maquette et passé commande d’un autre poisson-poubelle que j’ai amélioré dans sa forme, il est plus rond avec des nervures qui évoquent la mappemonde et il est peint en jaune pour plus de visibilité », a précisé M. Legay.

Ces créations seront présentées au public à l'occasion des fêtes de la semaine du Golfe, qui auront lieu du 27 mai au 2 juin prochain. Et il se murmure que la municipalité pourrait profiter de cet événement pour annoncer l’installation de tout un banc de ces drôles de poissons collecteurs de déchets.

Pour rappel, le plastique est en grande partie responsable de la pollution des mers et océans, condamnant certaines espèces marines à ingérer des déchets qui leur sont fatals.

Si l’on en croit le Fonds mondial pour la nature (WWF), la quantité de déchets plastiques dans les eaux pourrait doubler d’ici 2030.

Source : France Inter
En vidéo : Kodi Lee, pianiste et chanteur aveugle et autiste, a ébloui le jury d'America's Got Talent
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment