Buddy, le premier chien testé positif aux États-Unis, est décédé

16Kpartages

À New York, le premier chien testé positif au COVID-19 est décédé le 11 juillet dernier.

Crédit Photo : Grisha Bruev / Shutterstock

Le berger allemand, prénommé Buddy, était âgé de 7 ans.

Dans une interview accordée au National Geographic, Robert et Allison Mahoney (propriétaires de Buddy) ont déclaré que leur chien a développé des problèmes respiratoires au mois d’avril.

Durant cette période, Robert était en train de guérir du Covid-19. Un mois plus tard, Buddy a été testé positif au virus dans une clinique vétérinaire, l’une des seules ouverte pendant le confinement.

L’état de santé de Buddy s’est rapidement détérioré : ses problèmes respiratoires se sont aggravés. De plus, le berger allemand a contracté un mucus nasal.

Les époux Mahoney ont finalement décidé d’euthanasier leur chien le 11 juillet, lorsque Buddy a commencé à vomir des caillots de sang.

Le chien souffrait d’un cancer

Des tests sanguins ont révélé que le chien souffrait probablement d’un lymphome, un cancer du système lymphatique.

Les vétérinaires soupçonnent que le cancer pourrait être la cause de sa mort. Pour le moment, ils ne savent pas si son lymphome l’a rendu plus vulnérable au Covid-19. L’autre chien de la famille, un chiot de 10 mois, présentait des anticorps au virus. 

Crédit Photo : National Geographic

Un porte-parole du département de la santé de la ville de New York a déclaré qu'une autopsie pour déterminer les causes exactes de la mort de Buddy était prévue. Entre-temps, le corps de Buddy avait déjà été incinéré.

Selon le National Geographic, douze chiens, dix chats, un tigre et un lion ont été testés positifs au coronavirus aux États-Unis. Pour le moment, il n’existe aucune preuve que les animaux jouent un rôle important dans la propagation du virus.

Crédit Photo : National Geographic

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, les animaux domestiques ne transmettraient pas souvent le virus à leurs propriétaires.

Plus d'articles